La pause opinion - archivesAccueil    

Opinions - archives


Les dentistes menacent de se désaffilier


25-07-2018
Les dentistes nous rappellent que la désaffiliation de milliers de dentistes au Québec entraînerait une rupture dans l'accès aux services de santé buccodentaires des personnes les plus vulnérables de notre société. D'un côté, ils nous avertissent du danger de la désaffiliation, de l'autre, ils menacent de se désaffilier.

Ce sont les dentistes qui menacent de se désaffilier, pas le gouvernement. Bien entendu, on prend les enfants et les démunis en otage. Pas de félicitations pour les dentistes.

Les enfants de moins de 10 ans et les personnes prestataires de l'aide de dernier recours sont au nombre de 600 000 personnes au Québec. Sur une population de 8 millions d'habitants, ceci représente 7,5% de la clientèle. C'est dire que 92,5% des clients des dentistes sont soumis au régime privé. Les dentistes peuvent à tout moment augmenter les tarifs de cette clientèle. C'est d'ailleurs ce qu'ils font régulièrement.

Je ne peux pas croire que le petit manque à gagner sur les patients du régime public ne puisse pas être compensé par les revenus de la clientèle privée. La soif d'argent. Si c'est bon pour les médecins et pourquoi pas nous ? Déjà que les contribuables n'ont pas digéré les augmentations octroyées aux médecins, soyez assurés, chers dentistes, que vous n'aurez pas la population derrière vous.


Quart d'heure quotidien
Mentions légales, information sur les cookies