La pause opinion - archivesAccueil    

Opinions - archives - 2019


Une opinion - archives - 2018



SNC-Lavalin : au risque de me répéter


8 mars 2019
L'avis sur les conséquences potentielles d'une condamnation au criminel pour SNC-Lavalin aurait été caché. Bien sûr qu'il y a des conséquences. Le problème n'est pas là. Le problème est L'INGÉRENCE des politiciens dans la justice. Quelles sont plutôt les conséquences potentielles de cette ingérence ? Sachant qu'il y a et aura toujours un certain degré de corruption dans le monde politique, les conséquences sont évidentes.

Monsieur Untel a tué une personne dans un accident d'auto alors qu'il était ivre. S'il fait de la prison, sa femme et ses quatre enfants n'auront plus le revenu du père. Alors, pourquoi ne pas lui donner une simple amende à la demande du premier ministre ?

La perte de 9 000 emplois est une fausse excuse. Au Québec, il se perd autant d'emplois qu'ils s'en créent. Il y a pénurie d'employés dans le domaine de la construction.

Accepter de ne donner qu'une amende pour éviter un procès, c'est de rendre officiellement et ouvertement acceptable la distribution de pots-de-vin et de l'autre côté, tous ces doigts croches qui les reçoivent.

Si c'est correct pour vous, alors vous devriez vous mettre à genou devant Charest et son gouvernement qu'on disait corrompu. Vous devriez aussi dire merci à feu Porter pour avoir accepté le pot-de-vin de SNC-Lavalin.

Heureusement que la majorité des Québécois sont conséquents. Tous les Québécois qui réclamaient la tête du corrompu Porter sont donc d'accord que SNC-Lavalin soit poursuivie au criminel. Quand je dis tous les Québécois, il faut enlever les grandes gueules qui tiraient (avec raison) sur Porter mais qui sont d'accord pour une simple amende aux compagnies qui distribuent les pots-de-vin.




Mentions légales, information sur les cookies




Quart d'heure quotidien