La pause opinion - archivesAccueil    

Opinions - archives - 2019


Une opinion - archives - 2018



SNC-Lavalin et les pots-de-vin


23 février 2019
D'un côté, les Québécois lapidaient (avec raison) Arthur Porter et son associé pour avoir reçu des pots-de-vin de SNC-Lavalin. De l'autre côté, on dit que la compagnie ne doit pas avoir de dossiers criminels, même après avoir offert des pots-de-vin à gauche et à droite pendant des années.

Avis aux entreprises du Québec : la porte aux pots-de-vin est ouverte. Distribuez.

La première excuse est la perte de nombreux emplois. Lorsqu'une entreprise-monument s'écroule, une autre entreprise prend sa place et ses employés.

La deuxième excuse est que d'autres pays ne poursuivent pas pour ce genre de délit. Le coupable n'a qu'à payer une amende. Compte tenu des dizaines de millions facilement semés en pots-de-vin, une forte amende n'est pas un problème, on se remboursera au prochain pot-de-vin.




Mentions légales, information sur les cookies




Quart d'heure quotidien