La pause
www.pquebec.com
Le quart d'heure quotidien
calendrier
Janvier  2019
 D  L  M  M  J  V  S
2
3
5
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
cercle
22
23
24
25
28
29
31
L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés. (Georges Courteline)


Vivre au Qubec


UN PEU DE TOUT
Souvenirs d'enfance
Nol
Jour de l'An
Saint-Valentin
Pques
Cabane sucre
Saint-Jean-Baptiste
Halloween
Un chat, pourquoi ?
Musique
La religion
Le hidjab au Qubec
Les Bougon
Les mots changent

IL TAIT UNE FOIS
Beau bonhomme
La mmoire
Le fantasme de Roland



propos
Contact




 

 

 

Saint-Jean-Baptiste



Si mes souvenirs sont exacts, j'avais moins de cinq ans lorsque j'ai assisté, pour la première et dernière fois, au défilé de la Saint-Jean. La dernière fois, puisque après l'année scolaire, nous passions l'été au chalet. Je ne me souviens pas vraiment des détails du défilé. Il est certain que les majorettes, les fanfares et les clowns me fascinaient, comme ceux de la parade du Père Noël.

Dans les années cinquante, le clou du défilé était le char allégorique sur lequel Saint-Jean-Baptiste était représenté par un enfant aux yeux bleus et cheveux bouclés. Près de l'enfant, il y avait le fameux mouton. Ce mouton auquel étaient identifiés les Québécois.

Le mouton est devenu noir pour représenter le Québec, distinct des autres provinces, un peu comme le village d’Astérix. Je souligne ce fait pour expliquer l'atmosphère au Québec. Je ne suis ni séparatiste ni fédéraliste. La Saint-Jean est devenue un évènement politique. C'est la fête nationale du Québec et non des séparatistes. Mêler la politique à une fête, signifie enlever la magie.


Un peu d'histoire

Les solstices d'hiver et d'été étaient fêtés depuis des siècles. L'église a christianisé ces fêtes, Noël, pour le solstice d'hiver, et les feux de la Saint-Jean, pour le solstice d'été. Au Québec en juin 1834, Ludger Duvernay organise la première fête de la Saint-Jean-Baptiste, fête nationale des "canadiens français", dans le cadre de la défense de la langue et de la culture française face au pouvoir britannique.

En 1908, année du tricentenaire de la fondation du Québec, le pape Pie X proclame officiellement Saint-Jean-Baptiste patron des Français du Canada. En 1925, le gouvernement du Québec déclare le 24 juin congé férié. En 1977, la Saint-Jean devient la Fête nationale et légale (fériée et chômée) du Québec.

Le 24 juin 1968, à la veille des élections fédérales, Pierre Elliot Trudeau assiste au défilé de la Saint-Jean. Sa présence cause une émeute. La Saint-Jean devient politique. Malheureusement, certains jeunes profiteront de ce climat. Les années qui suivirent furent témoins de beuveries et saccages à la Saint-Jean. En 2004, nous constatons que l’esprit de la fête est pour le plaisir et depuis quelques années, les politiciens se font plus discrets.

La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal organise le traditionnel défilé de la Saint-Jean, qui longe la rue Sherbrooke d'ouest en est pour se terminer au Parc Maisonneuve, où a lieu un grand spectacle populaire qui réunit plusieurs milliers de personnes chaque année. Le gouvernement ayant coupé les dépenses, le défilé n'a pas eu lieu en 2004. Ça n'a pas empêché les gens de fêter. Les spectacles extérieurs attirent et les Québécois s'amusent.


N.B. L'ordre de Malte a aussi pour patron Saint-Jean-Baptiste.




Introduction www.pause.pquebec.com
Tous droits réservés © 2002 - Pierre Bérard











Les Bougon




« Les Bougon » est une émission culturelle de Radio-Canada, diffusée de 2004 à 2006. L'histoire tourne autour d'une famille qui déjoue le système pour vivre et bien vivre. Chaque membre de la famille a sa spécialité. Le rôle du grand-père est de déranger sans dire un mot.

Ces personnages dégoûtants abusent du système. Un message clair est envoyé : « L’indifférence générale de la population et des institutions est la faille au travers de laquelle ils se faufilent pour ramasser le magot. »
source :Radio-Canada.ca

On aime ou on aime pas. Les personnages sont vulgaires et grotesques. Les caricatures sont ainsi. Pensons à l'émission "La p'tite vie" qui ne reculent pas devant l'exagération. Pensons aussi à Elvis Gratton qui utilise un "sacre" à tous les deux mots.

L'avantage de ces personnages, contrairement à certaines de nos connaissances, est que l'on peut les faire disparaître en changeant de chaîne.

Imaginons tous les habitants de la terre 100% honnêtes : pas de police, pas de système judiciaire, pas de prisons, pas de Bougon.


Quelques extraits

Cette parole de Paul Bougon sera toujours d'actualité :
"Qu’ossa donne de marcher drète si ceux qui te l’ordonnent marchent tout croche."

###

Les produits naturels :
Un client s'informe pour s'assurer que le 8% de caribou contenu dans le pâté n'est pas un caribou d'élevage.

###

Les confitures :
"Quand le monde trouve un vrai p'tit bout de fruit dans leur confiture, ça les rassure."

###

Voici un secret :
"Le secret des produits artisanaux c'est qu'il faut que ça goûte moins bon sinon le monde y croira pas."

###

Un transsexuel nous parle dans une émission... pour parler :
Sa transformation a tellement bien réussie que son salaire a baissé de 20%.

###

Île de Montréal :
"Ça leur fait du bien de penser que tout le monde en dehors de l'île est débile."

###

Émissions d'actualités :
"Proux et Arthur sont capables d'avoir des opinions sur n'importe quoi. Contrairement, les intellectuels dictent du monde que l'on ne connaît pas pour parler des problèmes qu'ils ne comprennent pas."

###

Max est gérant d'artiste :
"C'est un bon gérant, y parle en anglais."

###

Motivation de vendeur :
"Crère à c'qu'on fait acrère" (croire à ce que l'on fait accroire)

###

Subventions culturelles
"Avec le gouvernement, il faut que ça soit platte sinon y paye pas."

###

L'augmentation des taxes sur le tabac :
La cartouche à $162. Une affaire en or pour les contrebandiers et... les Bougon.

###

Le beau-frère vit dans un secteur aisé sur le bord de l'eau et parle de son auto :
"Je serais peut-être pogné de payer de l'impôt si j'avais pas ce char là."

###

Caisses électorales. Le beau-frère dit :
"Ça serait ben l'boutte que je paye des d'impôts. Les contributions aux caisses électorales me coûtent déjà assez chères."

###

Le beau-frère a les moyens de se payer un avocat :
"En démocratie, tu fais ce que tu veux tant que tu payes tes avocats."

###

Comparaison entre beau-frères :
"Toé tu voles une sacoche et moé, ma compagnie fait écrouler un viaduc. On verra qui des deux va être dans la merde."

###

La blonde de Junior Bougon décrit un commercial :
"C'était une annonce de bière où tout le monde est déguisé en jeunes heureux."

###

Appartement sur le Plateau :
On apprend que les 2 1/2 à 2600$/mois sur le Plateau sont croches, mais que ça fait "in" d'y habiter.

###

Junior Bougon vole une auto au casino :
"Les casinos font semblant de rien voir sur les suicides, donc imagine les vols d'auto. On a la grande paix."

###

Qui va donner le bain au grand-père :
"Si vous ne voulez pas le laver, on va le placer. Il y a des gens qui sont payés pour le garder sale."

###

L'école obligatoire :
"Si l'école obligatoire avait changé quelque chose, on l'aurait su. Là on a des pauvres qui savent lire. C'est la seule chose qui a changé en quarante ans."

###

Garderie Bougon vs La Cité de la Technologie :
"La dernière affaire que le gouvernement a besoin, c'est un autre scandale sur les subventions dépensées tout croche."

###

Besoin d'enfants pour la garderie Bougon :
"On aurait dû kidnapper les enfants dans une garderie. Vu que la police ne fait pas de recherche avant la noirceur, on est correct, on les ramène avant la noirceur."

###

Les garderies à $5 :
"Si j'envoi mon gars dans une garderie à $5 je perd mes crédits d'impôts. C'est rienqu' bon pour les riches."

###

Visite d'un politicien en pleine campagne électorale.
"Les politiciens ! On ne les voit qu'en campagne électorale."

###




Accueil www.pquebec.com/pause
Tous droits réservés © 2002, 2003, 2004 - Pierre Bérard



Vivre au Québec - À propos







À propos

Internet nivelle les différences entre les femmes, les hommes, les artistes, les enfants, les pauvres, les mal foutus. Dans le monde virtuel, le statut social n'existe pas.
(Nichole Ouellette)



Nous n’avons pas la plume facile. Écrire demande beaucoup de travail, mais c’est un exercice passionnant. Il n’est jamais trop tard pour s'améliorer. On a d'ailleurs le reste de nos vies pour le faire.

Louise D. et Pierre B.




Nous... il y a quelques années
Accueil - www.pquebec.com/pause
Tous droits réservés © 2002, 2003, 2004 - Pierre Bérard