La pause lecture 2002     Accueil
Les avares subissent le sort des abeilles : ils travaillent comme s'ils devaient vivre éternellement. (Démocrite)


Faune

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Abeille africaine



L'abeille africaine apparaît au Brésil en 1957. Des scientifiques importent des reines africaines afin de créer en laboratoire une abeille plus performante en croisant deux sous-espèces (africaine et européenne). Les abeilles africaines (hybrides) d'Amérique sont plus résistantes et se multiplient plus rapidement que les abeilles dont elles sont issues.

Quelques reines africaines s'échappent dans la nature et se reproduisent rapidement en Amérique du Sud. Elles se retrouvent au Mexique en 1985 pour finalement atteindre le sud des États-Unis en 1990.

Il n'est pas possible pour l'instant de tuer ces abeilles sans tuer du même coup les abeilles européennes.

Alors que les abeilles européennes poursuivent leur victime sur une distance d'environ cinquante mètres, les abeilles africaines peuvent s'acharner à les poursuivre sur plus d'un kilomètre.


Venin

Les abeilles européennes, se sentant en danger, peuvent attaquer en petit nombre, alors que les abeilles africaines, ayant un caractère très agressif, attaquent en grand nombre.

Le venin de l'abeille africaine n'est pas plus toxique que celui de l'abeille européenne. C'est le nombre de piqures qui rend ces abeilles dangereuses. Plusieurs centaines de piqures peuvent s'avérer mortelles.

Les cas graves d'intoxication nécessitent l'hospitalisation. Il n'existe pas d'antidote au venin. Le traitement consiste à soigner les symptômes.

de Pierre Bérard

 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports