La pause lecture 2002     Accueil
En formule 1, chance et malchance n'existent pas. Cette dernière n'est autre que la somme d'éléments ou de situations que nous n'avons pas su ou pu prévoir. (Enzo Ferrari)


Sports

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Alain Prost


Pilote automobile français


Alain Prost naît dans la Loire le 24 février 1955. Jeune adolescent, Alain pratique le football, puis participe à des courses de karting dès l'âge de quatorze ans.

Prost remporte le championnat de France junior de karting et d'Europe en 1973, puis celui de France senior l'année suivante. En 1976, il remporte 12 courses en Formule Renault France, puis les championnats de Formule Renault d'Europe l'année suivante.

Alain Prost fait ses premiers pas en Formule 1 avec une voiture McLaren en 1979. À la fin de l'année 1980, il se joint à l'écurie Renault. En 1981, il remporte sa première victoire F1 en France et finit la saison à la cinquième position, à sept points de la tête, détenue par Nelson Piquet. Le pilote termine l'année 1982 à la quatrième position.

En 1983, Prost démarre bien la saison en remportant quatre courses, mais des sorties de piste et des problèmes mécaniques l'empêchent de battre Nelson Piquet. Renault libère Prost qui retourne chez McLaren. Prost termine l'année 1984 à un demi-point de la tête, derrière son coéquipier Niki Lauda.

Alain Prost remporte son premier championnat du monde en Formule 1 en 1985 avec 23 points d'avance et son deuxième championnat, l'année suivante. Prost en désaccord avec son employeur McLaren le quitte pour Ferrari en 1990. La performance de la voiture Ferrari n'est pas au rendez-vous, Prost ne gagne aucune course. Il prend alors une année sabbatique en 1992.

Prost revient à la course avec l'écurie Williams-Renault en 1993. Il remporte son quatrième championnat puis se retire de la course automobile. En 1995, il est consultant chez McLaren, puis consultant pour une chaîne de télévision.

En 1997, Alain Prost achète une écurie qu'il nomme Prost Grand Prix. L'écurie se classe sixième la première année. Diverses difficultés amènent Prost Grand Prix à déclarer faillite en 2002.

Alain Prost revient à la compétition dans des courses sur glace. En 2005, il course dans la catégorie « grand tourisme ».

de Pierre Bérard

 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports