La pause lecture pib 2002     Accueil
Albert Speer, organisateur de génie, grand esprit et surtout un honnête homme au plein sens du mot rendu coupable de fautes dont il n'est pas responsable, mérite d'être reconnu. (Mikelo)


Histoire
10 titres au hasard




Quart d'heure quotidien








Albert Speer

1905 - 1981
Ministre allemand de l'Armement (1942-1945)

Albert Speer naît en Allemagne le 19 mars 1905. Comme son père, il devient architecte. Il commence à exercer la profession à partir de 1927.

Albert se joint au parti national-socialiste en 1931. Il entre dans le cercle d'amis de Hitler.

En tant qu'architecte du parti nazi, Speer conçoit des monuments et autres décorations pour le parti. En 1939, il est chargé de s'occuper des logements laissés libres par l'expulsion des Juifs de Berlin.

En 1942, Speer est nommé ministre de l'Armement. Il réussit à produire un nombre impressionnant d'armes et d'équipements en utilisant des prisonniers de guerre. En 1944, environ sept millions de personnes travaillent comme esclaves en violation de la convention de Genève.

En 1946, le tribunal de Nuremberg le reconnaît coupable de crimes de guerre. Speer assume ses responsabilités. Il est condamné à vingt ans d'emprisonnement.

Speer est libéré en 1966. Il publie ses mémoires en 1970. Le livre « Au Coeur du Troisième Reich » est un best-seller. Speer y exprime son regret de ne pas être intervenu pour empêcher le génocide des Juifs. Il a aussi publié « Journal de Spandau » et « Himmler et la SS ». Speer aurait fait des dons anonymes à des organisations juives équivalents à 80 % des recettes de la vente de ses livres.

Albert Speer décède le premier septembre 1981.

de Pierre Bérard



Mentions légales



Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports