Anastasia Romanov - Anna Anderson
    La pause lecture 2002     Accueil
Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin. (Marguerite Yourcenar)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Anastasia Romanov - Anna Anderson



En juillet 1918, quelques mois après l'insurrection de Petrograd, le tsar de Russie est massacré avec sa famille. Deux ans plus tard, Anna Anderson se dit être une des filles du tsar, Anastasia Romanov.

Anna raconte avoir été sauvée par un des assassins. Anna et son sauveur s'enfuient en Allemagne où ils se marient et ont un enfant. Très vite, son mari et son enfant meurent. Se retrouvant à l'hôpital, après une tentative de suicide, elle affirme être Anastasia Romanov.

Ce qui plaide en sa faveur est qu'elle décrit certains détails que seule Anastasia pouvait connaître. De plus, elle ne réclame pas d'argent. Une rumeur circulait que la tsarine et ses filles auraient été épargnées et d'autres personnes auraient été fusillées à leur place.

En sa défaveur, nous savons qu'Anastasia parlait le français et l'anglais mais très peu l'allemand, il est étonnant d'observer qu'Anna ne parle ni l'anglais ni le français mais très bien l'allemand.

Selon un détective, il se pourrait qu'Anna soit une ouvrière qui séjournait à l'asile. Elle s'évada en février 1920 et tenta alors de se suicider.

La famille impériale ne reconnaît pas Anastasia dans la personne d'Anna.

Anna Anderson se rend aux États-Unis en 1968. Elle décède le 4 février 1984.

Des analyses d'ADN ont prouvé hors de tout doute que les corps des victimes retrouvés sont bien ceux de la famille royale et qu'Anna Anderson n'était pas Anastasia Romanov.

L.D.








Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports