Si les points de suspension pouvaient parler, ils pourraient en dire des choses et des choses. (Pierre Dac)
Accueil www.pquebec.com/pause




Anne Hébert

1916-2000
Poétesse et romancière


Anne Hébert est née le 1 août 1916 dans un petit village près de Québec. Son père travaillait pour le gouvernement provincial. J'ai eu une institutrice privée jusqu'à l'âge de onze ans, dit-elle, parce que c'était la coutume dans la famille de ma mère. Ce qui fait qu'arrivée à l'école, j'étais complètement perdue et d'une timidité folle.

Adolescente, Anne Hébert et Hector de Saint-Denys, aidés de leurs frères et soeurs, ainsi que de leurs amis, montèrent des pièces de Labiche et de Molière pendant six étés consécutifs.

En 1942, Anne Hébert publie un premier recueil de poèmes Les Songes en équilibre, bien accueilli par la critique. Mme Hébert devra encore vivre de divers travaux d'écriture à la pige.

En 1960, Mme Hébert fait partie de la Société royale du Canada. Elle reçoit le prix Molson pour ses Poèmes.

En 1965, Mme Hébert s'installe à Paris et y demeure jusqu'en 1997. Elle écrit des pièces de théâtre, réunies sous le titre Le Temps sauvage, en 1967.

En 1971, le roman Kamouraska lui vaut le prix des Librairies. En 1975, le prix du Gouverneur général lui est attribué pour les Enfants du Sabbat. En 1982, le prix Fémina lui est décerné pour Les Fous de Bassan. En 1988, son premier roman, le Premier jardin, fait l'objet d'éloges.

Mme Hébert s'éteint à l'hôpital Notre-Dame de Montréal, le 22 janvier 2000.

Anne Hébert était la cousine du poète Saint-Denys Garneau.


Quelques titres

- Le Torrent 1950
- Le Tombeau des rois 1953
- Chambre de bois, 1958
- Mystère de la parole, 1960
- Kamouraska, 1970
- Les Enfants du sabbat, 1975
- Héloise, 1980
- Les Fous de Bassan, 1982
- Le Premier jardin, 1988
- L'Enfant chargé de songes, 1992

de Pierre Bérard
26 janvier 2010







Recherche personnalisée


Mentions légales