Anthelme Brillat-Savarin
    La pause lecture 2002     Accueil
Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es. (Anthelme Brillat-Savarin)


Divers

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Anthelme Brillat-Savarin


1755 - 1826
Jean Anthelme Brillat-Savarin
Juriste et gastronome français


Anthelme Brillat-Savarin naît à Belley en avril 1755. Anthelme étudie la chimie, la médecine et le droit à Dijon. Après ses études, il est avocat à Belley, sa ville natale.

En 1789, il est élu député à l'Assemblée nationale. Il prend la défense de la peine capitale. Girondin*, il est destitué en 1792. Retourné à Belley, il y est maire pendant un an. Accusé par les Jacobins d'avoir conspiré contre la Révolution, sa tête est mise à prix. Il s'exile en Suisse.

Après avoir passé quelque temps aux Pays-Bas, il s'installe aux États-Unis pendant trois ans. Il gagne sa vie en donnant des leçons de français. Il est pendant quelque temps premier violon au Park Theater de New York.

En 1797, Brillat-Savarin peut revenir en France. Il est nommé magistrat. Il publie des ouvrages sur l'économie et le droit.

En parallèle à sa carrière juridique, Anthelme Brillat-Savarin s'intéresse passionnément à la gastronomie. Il considère les plaisirs de la table comme une science. Chaque repas est un art. « Ceux qui souffrent d’indigestion ou qui s'enivrent ne savent ni boire ni manger ».

On dit qu'il est le père du régime faible en glucides. Le gastronome associe le sucre et la farine blanche à l'obésité. Il suggère un régime riche en protéines.

En 1826, il publie « la Physiologie du goût ». Les gastronomes considèrent que Brillat-Savarin n'est pas un expert gastronomique. Bien que les gastronomes de l'époque se soient montrés peu impressionnés, le livre connaît un grand succès auprès du public.

Anthelme Brillat-Savarin décède à Paris le 2 février 1826.


* GIRONDINS : groupe politique, formé en 1791. Défenseurs d'une bourgeoisie éclairée contre la vague populaire, jacobine et centralisatrice, les Girondins se heurtèrent à la Commune de Paris, qui finit par les éliminer en 1793. (Larousse).

JACOBINS : le club des Jacobins est créé par un groupe de députés D'abord modéré, le club prend une allure révolutionnaire avec Pétion et surtout Robespierre, qui l'anima à partir de 1792. (Larousse)


de Pierre Bérard








Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports