La pause lecture pib 2002     Accueil
Souvenez-vous que l'intérêt des compagnies pharmaceutiques est la maladie. ([WilliamChlamydiaBurroughs)


Santé
10 titres au hasard




Quart d'heure quotidien










Anthrax, maladie du charbon


La maladie du charbon, communément appelée anthrax, est une infection bactérienne, non contagieuse, qui touche principalement les animaux d'élevage, rarement l'humain. L'humain contracte la maladie par contact d'une plaie avec un animal infecté, en mangeant de la viande infectée ou en respirant la bactérie.

La bactérie provient de spores* qui se développent dans le sol. À moins d'être regroupés en grand nombre, les spores ne sont pas visibles à l'oeil nu.

Dans 95 % des cas, la maladie du charbon est cutanée. Les premiers symptômes sont l'apparition de petites bosses qui se transforment en ampoules puis en lésions noires. Dans certains cas, l'infection cutanée est accompagnée entre autres de fièvre et de maux de tête.

La respiration d'une poussière contenant la bactérie est plus grave. Les premiers symptômes ressemblent à une grippe, puis la respiration devient très difficile, la personne atteinte peut sombrer dans le coma.

Très rarement, la consommation d'une viande infectée de la bactérie peut toucher le système digestif, causant douleurs abdominales, vomissements et diarrhées.

La maladie du charbon est traitée par des antibiotiques. Dans le cas d'une infection du système digestif ou d'une infection pulmonaire par l'anthrax, l'intervention est urgente. Une infection cutanée non traitée peut se répandre aux vaisseaux sanguins.

La maladie du charbon, mieux connue sous le nom d'anthrax, a fait la manchette lorsque quelques personnes ont reçu du courrier contenant la bactérie. La bactérie du charbon peut être développée en laboratoire et utilisée comme arme biologique.

Le mot français ''anthrax'' signifie une infection du tissu sous-cutanée. Le mot anglais est spécifiquement pour la maladie du charbon.


* SPORE : élément unicellulaire produit et disséminé par les végétaux et dont la germination donne soit un nouvel individu (bactéries), soit une forme préparatoire à la reproduction sexuée (mousse, prothalle de fougère, mycélium primaire de champignon, tube pollinique des plantes à fleurs). Réf. Larousse


de Pierre Bérard






AVERTISSEMENT : : Le texte ci-haut est à titre d'information seulement. Seul un médecin peut diagnostiquer une maladie. Aucun traitement (médication ou régime) ne devrait être entrepris sans l'avis d'un professionnel de la santé.


Au Québec : téléphone 8-1-1
Joindre en tout temps une infirmière en cas de problème de santé non urgent. (24 heures / 7 jours)


Mentions légales



Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports