Antonin Carême
    La pause lecture 2002     Accueil
La bonne chère et le bon vin réjouissent le coeur du gastronome. (Antonin Carême)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Antonin Carême


1783-1833
Marie-Antoine Carême
Pâtissier et chef français


Antonin Carême naît à Paris le 8 juin 1784. Quinzième d'une famille pauvre, Antonin commence à travailler comme garçon de cuisine dans un petit restaurant bon marché à l'âge de huit ans.

À quatorze ans, il est apprenti chez Bailly, un pâtissier réputé de Paris. Son bon travail lui mérite une promotion à l'âge de dix-sept ans. Ses créations, de belles structures montées à l'aide de pâte d'amande et de pâtisserie, sont très appréciées par la clientèle.

Carême ouvre sa propre boutique, « Patisserie de la Rue de la Paix ». Il devient célèbre pour ses créations inspirées d'architectures tels les temples et les pyramides. Il prépare des pièces spécialement destinées à la haute société. Napoléon est un bon client.

À la fin de l'empire napoléonien en 1815, Carême s'installe à Londres. Il est chef de cuisine du futur roi George IV jusqu'en 1818. Au cours de sa carrière, il a aussi été chef pour François Ier en Autriche, Talleyrand et, à partir de 1823, le baron de Rothschild.

Antonin est considéré comme étant le père de la cuisine française. On l'appelle « Roi des cuisiniers, cuisinier des Rois ». Ses livres permettent enfin aux chefs français d'avoir un vocabulaire de cuisine commun. Il a entre autres classé les quatre principales familles de sauces françaises : espagnole, veloutée, allemande et béchamelle. L'art culinaire devient une science. Antonin est renommé à travers l'Europe.

Carême est l'inventeur des desserts « Charlotte russe » et « Millefeuille », aussi nommé « gâteau de Nopoléon ». Alors qu'il est chef pour Rothschild, il nomme quelques plats à son nom, dont le « souffé à la rothschild » et le « saumon à la Rothschild ».

Il publie l'encyclopédie en cinq volumes, « L'art de la cuisine française au XIXe siècle » peu de temps avant sa mort.

Antonin Carême décède le 12 janvier 1833. Il serait mort d'avoir inhalé pendant des années les fumées toxiques du charbon de bois.

de Pierre Bérard








Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports