La pause lecture pib 2002     Accueil
Ah ! Les petites maladies de l'enfance qui vous laissent quelques jours de convalescence, à lire au lit des Bugs Bunny ! Hélas, quand on vieillit, les plaisirs de la maladie deviennent rares. (Philippe Delerm)


Santé
10 titres au hasard




Quart d'heure quotidien










Blennoragie ou gonorrhée


La blennorragie, aussi appelée gonorrhée et plus familièrement chaude-pisse, est une infection bactérienne (gonocoque) des organes génito-urinaires. L'infection est transmise sexuellement, mais aussi de la mère au nouveau-né.

Les premiers symptômes chez l'homme sont la présence de douleurs en urinant, un écoulement de pus et de vives démangeaisons de l'urètre1. Les symptômes chez la femme sont des douleurs en urinant, l'écoulement vaginal, parfois des saignements vaginaux et des douleurs abdominales.

Plus de la moitié des porteurs pouvant transmettre la bactérie ne ressentent aucun symptôme.

Si la maladie n'est pas soignée, les séquelles chez l'homme peuvent être une inflammation aiguë (ou chronique) de l'épididyme2 et l'infertilité. Chez la femme, les principales séquelles sont l'inflammation pelvienne et l'infertilité. Enfin, des dommages permanents peuvent être causés, entre autres, aux articulations, la peau, le coeur et le cerveau.

Le dépistage de la blennorragie se fait par l'analyse d'urine ou le prélèvement d'une culture.

La blennorragie se traite à l'aide d'antibiotiques, généralement en dose unique. De 1930 à 1980, l'antibiotique utilisé était la pénicilline. La bactérie résistant de plus en plus, de nouveaux antibiotiques plus puissants ont été développés. Tous les partenaires de la personne infectée doivent être soignés.

La meilleure protection (non infaillible) contre la blennorragie demeure le condom. Si un des partenaires est atteint de la bactérie, l'abstinence est de rigueur jusqu'à la fin du traitement. Les personnes actives sexuellement devraient se soumettre à un test de dépistage.

Depuis 1997, la gonorrhée est en hausse au Canada.


(1) URÈTRE : Canal allant de la vessie au méat urinaire, servant à l'écoulement de l'urine et, chez l'homme, au passage du sperme.
(Larousse)

(2) ÉPIDIDYME : Organe situé sur le bord supérieur du testicule, formé d'un canal par où passe le sperme. (Larousse)


de Pierre Bérard






AVERTISSEMENT : : Le texte ci-haut est à titre d'information seulement. Seul un médecin peut diagnostiquer une maladie. Aucun traitement (médication ou régime) ne devrait être entrepris sans l'avis d'un professionnel de la santé.


Au Québec : téléphone 8-1-1
Joindre en tout temps une infirmière en cas de problème de santé non urgent. (24 heures / 7 jours)


Mentions légales



Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports