La pause lecture 2002     Accueil
Le café est un breuvage qui fait dormir quand on n'en prend pas. (Alphonse Allais)


Alimentation

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Café



Le café était déjà connu en Orient au XVe siècle. Introduit en France en 1643, ce ne fut qu'en 1669 qu'on en fit usage à Paris, malgré l'avis des médecins, convaincus qu'il provoquait de graves maladies. 1

Les graines de café proviennent du caféier, arbuste à feuillage persistant de la famille des rubiacées. En Afrique, on trouve plus d'une centaine d'espèces sauvages.

Deux espèces seulement sont cultivées : l'une, le caféier d'Arabie dans les forêts du sud-ouest de l'Éthiopie, du Soudan et du nord du Kenya; l'autre provient des rives du fleuve Lomani en république démocratique du Congo. Sa variété robusta a été introduite à Java en 1901 alors que les variétés traditionnelles d'arabica étaient dévastées par la rouille orangée.

Les fleurs du caféier sont blanches. Les fruits du caféier sont de petites cerises rouges, qui contiennent chacun deux graines, ou fèves, de taille variable, selon les variétés de café. La cueillette, le plus souvent manuelle, doit être réalisée quand les cerises sont bien mûres. Un travailleur peut ramasser de 30 à 100 kg par jour. 1

La torréfaction est une opération de grillage rapide (de 12 à 15 minutes) à température élevée (200 à 300 degrés C.) Un procédé récent de torréfaction à haute intensité réduit le temps nécessaire à 90 secondes. Avec la torréfaction, le café prend ses caractéristiques aromatiques définitives, qui proviennent de 150 à 300 substances différentes. 1

Le Brésil est le premier producteur mondial de café, puis vient la Colombie, l'Indonésie, le Mexique, le Vietnam et la Côte d'Ivoire.

Deux espèces de caféier dominent la majeure partie du marché: l'arabica et le robusta. Le robusta est cultivé en Afrique et en Indonésie. La fine saveur de l'arabica et sa teneur moindre en caféine lui vaut environ 75 % du marché. On nomme le café selon sa variété ou son lieu de culture et d'origine, d'où les noms java (Colombie) ou moka (Brésil).

La caféine cause une dépendance et peut occasionner des maux de tête ou une certaine léthargie lorsqu'on en cesse la consommation. La caféine stimule en augmentant la pression sanguine, l'activité cérébrale, mais aussi la sécrétion rénale. L'abus de caféine peut causer une intoxication, le caféisme. La caféine ne convient pas aux cardiaques et aux gens souffrant de maladie gastrique.

Le café n'a pas les vertus du thé, qui contient aussi de la caféine, mais en quantité deux fois moindre.

Le café est décaféiné par des solvants.

Après l'eau, c'est le breuvage le plus consommé.

(1) L'Encyclopédie Larousse nomade

de Pierre Bérard

 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports