La pause lecture 2002     Accueil
Rien n'est gratuit en ce bas monde. Tout s'expie, le bien comme le mal se paient tôt ou tard. Le bien c'est beaucoup plus cher forcément. (Louis-Ferdinand Céline)


Auteurs

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Céline, Louis-Ferdinand


1894 - 1961
Louis-Ferdinand Destouches
Écrivain et médecin français


Louis-Ferdinand Céline naît à Courbevoie le 27 mai 1894. Son père travaille pour une compagnie d'assurances. La famille s'installe à Paris en 1897. À treize ans, son père l'envoie étudier en Allemagne puis en Angleterre dans le but d'apprendre d'autres langues. De retour en France en 1909, Louis travaille dans différents boulots. En 1912, il s'enrôle dans l'armée.

En 1914, il se rend vite compte de l'horreur de la guerre alors que son régiment est en mission dans les Flandres. Blessé par balle, il demeure quelques mois en convalescence puis est affecté au consulat français à Londres. Louis est réformé en 1915. En 1916, il travaille huit mois en Afrique puis retourne au domicile familial. C'est en Afrique qu'il commence à écrire.

Il s'inscrit à la faculté de médecine en 1920. En 1924, le docteur Destouches (Céline) entre au service d'hygiène à la Société des Nations. En 1927, il exerce sa profession à Paris

En 1932, il publie son roman Voyage au bout de la nuit sous le nom de Louis-Ferdinand Céline. Céline est le prénom de sa grand-mère. Son père meurt la même année.

Son manuscrit Mort à crédit fait scandale lors de sa publication en 1936. L'éditeur censure certains passages en laissant des blancs. L'auteur est blessé. En 1938, son pamphlet antisémite L'École des cadavres est rejeté et Céline se voit exclu du monde littéraire. Ses pamphlets sont retirés du marché. Pendant l'occupation de la France, il écrit Les beaux draps où il critique les Juifs et les Français qui copulent avec les Juifs ; le livre est mis à l'index par Vichy. En 1941, il tente d'expliquer son antisémitisme en écrivant aux journaux.

Au débarquement du 6 juin 1944, Céline quitte la France pour l'Allemagne. En 1945, Céline est au Danemark. Considéré comme collaborateur durant l’occupation, la France demande son extradition. Le Danemark refuse de l’extrader, mais Céline passe onze mois emprisonné. En février 1950, la France le condamne à l'indignité nationale et un an d'emprisonnement. Cependant, il obtient l'amnistie du tribunal militaire en avril 1951. Céline rentre en France en juillet 1951.

Jusqu'à sa mort, Louis-Ferdinand Céline publie de nouveaux écrits et réédite certains anciens écrits. Il décède à Meudon le 1er juillet 1961.


Quelques écrits

- Voyage au bout de la nuit, 1932
- Mort à crédit, 1936
- Bagatelles pour un massacre, 1937
- L'École des cadavres, 1938
- Casse-pipe, 1949
- D'un château à l'autre, 1957
- Nord, 1960
- Rigodon, (posthume) 1969



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports