La pause lecture 2002     Accueil
Les soldats se mettent à genoux quand ils tirent : apparemment pour demander pardon du meurtre. (Voltaire)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Charles Sobhraj


Tueur en série français


Charles Sobhraj naît à Saigon le 6 avril 1944. Sa mère, Vietnamienne, se remarie à un français et la famille s'installe à Marseille. Charles vit d'abord avec son père, puis rejoint sa mère en France. Charles est un jeune délinquant. Ses vols l'amènent en prison une première fois à l'âge de dix-neuf ans.

En 1970, Sobhraj se rend en Inde où il poursuit sa carrière de voleurs de voiture. Il vole les jeunes touristes en les droguant. Il est incarcéré pour un vol de bijoux en 1971. Sa femme paie la caution. En Afghanistan, Dobhraj recommence à voler les touristes. Le couple est arrêté en 1973,

Charles s'évade, mais sa femme décide de retourner en France après avoir purgé sa peine. Arrêté pour vol de bijoux en Grèce en 1974, il s'évade encore une fois.

En 1975, Marie-Andrée Leclerc (touriste québécoise) tombe amoureuse de Charles en Inde et devient sa complice. Un « tueur à gages » nommé Chowdhury se joint au couple. Le couple s'installe à Bangkok et vole les touristes.

Son premier meurtre serait celui d'une jeune touriste américaine en octobre 1975. En novembre il tue un jeune turc. En décembre, une jeune femme à la recherche d'une des victimes de Sobhraj est trouvée morte. Un couple hollandais est trouvé mort dans un fossé.

Utilisant les passeports de leurs victimes, Sobhraj et ses complices se rendent au Népal où ils rencontrent le couple Laurent Carrière et Connie Bronzich. Les corps brûlés sont retrouvés dans un champ.

De retour à Bangkok, Sobhraj apprend que les trois touristes qu'il hébergeait chez lui ont volé son coffre-fort. Le coffre-fort contenait des passeports de personnes assassinées, preuves accablantes.

Les complices retournent au Népal, mais sont arrêtés pour le meurtre de Carrière et Gronzich. Ils s'évadent et se rendent en Inde. Le trio infernal continue à droguer les touristes pour les voler. Ils retournent à Bangkok en février 1976, mais les soupçons des policiers les obligent à se sauver en Malaisie, puis le couple se rend en Inde pour se faire oublier. Chowdhury, le complice tueur, disparaît.

Un Français, une Autralienne et une Britannique s'ajoutent à Sobharj et Leclerc afin de voler les touristes, toujours en les droguant. Une drogue agit trop vite sur une vingtaine de touristes. L'effet se fait ressentir alors qu'ils sont dans le hall de l'hôtel. Les cinq complices sont arrêtés.

Charles Sobhraj avoue tous ses crimes. En 1980, il écope de douze ans de prison, Marie-Andrée Leclerc, de six ans. Après dix ans, Sobhraj s'évade. Il est repris et sa peine est augmentée de dix ans. Il est libéré en 1997 et s'installe en France.

En 2003, Charles Sobhraj se rend au Népal. Il est reconnu et accusé du meurtre de Carrière et Gronzik. Il est condamné à l'emprisonnement à vie. En octobre 2008, Sobhraj, toujours en prison, se marie à Nihita Niswas, âgée de vingt ans.


Marie-Andrée Leclerc



Marie-Andrée Leclerc est secrétaire médicale dans une clinique au Québec. Elle rencontre Sobhraj lors d'un voyage touristique en Inde en 1975. Elle en tombe amoureuse et le rejoint à Bangkok quelques mois plus tard.

Elle affirme ne pas être au courant de tous ces crimes. Reconnue coupable de meurtre en 1980, Marie-Andrée Leclerc en appelle du verdict. Elle est libérée en attendant son procès.

En 1983, on lui permet de se rendre au Canada afin de soigner un cancer des ovaires. La même année, elle écrit « Je reviens » dans lequel elle donne sa version des faits.

Marie-Andrée Leclerc décède du cancer le 20 avril 1984.

de Pierre Bérard

 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports