Quand l'homme n'aura plus de place pour la nature, peut-être la nature n'aura t-elle plus de place pour l'homme. (Stefan Edberg)
Accueil www.pquebec.com/pause




Chutes Niagara



Les chutes Niagara sont situées sur la rivière Niagara entre les États-Unis et le Canada. La rivière relie le Lac Ontario et le Lac Érié. Ce lieu touristique est partagé par la ville américaine Niagara Falls, dans l'État de New York et la ville canadienne du même nom, en Ontario. Ces villes sont reliées par trois ponts.

Elles sont composées de trois chutes : le fer à cheval du côté canadien, les chutes américaines et une troisième chute de moindre importance. La particularité des chutes n'est pas la hauteur (52 m) mais la largeur ; les chutes canadiennes à elles seules ont une largueur de 792 mètres. Le débit des chutes est de 5 720 m3 par seconde, mais il baisse à 2800 m3 puisque de 50 à 70 % du débit est détourné à des fins hydroélectriques.

Les chutes reculaient jusqu'à 3 m par an à cause de l'érosion. Des travaux pour contrôler l'érosion ont été effectués dont des renforcements mécaniques pour empêcher l'érosion. En 1969, la rivière est détournée pendant plusieurs mois afin de réaliser ces travaux.

En mars 1848, un amas de glace à l'embouchure de la rivière empêche, pendant deux jours, l'eau de suivre son cours, les chutes ne sont plus qu'un filet d'eau. On découvre dans le lit de la rivière des vestiges de la guerre de 1812 (tomahawks, baïonnettes...).

Avant 1885, les terres situées de chaque côté des chutes étaient privées. L'État de New York et l'Ontario achètent ces terres pour préserver les lieux, créer un parc le long de la rivière et donner un accès gratuit aux touristes.

Aujourd'hui, les touristes peuvent utiliser un long escalier et se rendre en dessous des chutes. Ils peuvent survoler les chutes en utilisant le téléphérique ou l'hélicoptère. Un bateau peut vous amener au pied des chutes. La noirceur venue, des feux d'artifice et des projecteurs illuminent les chutes autant de l'extérieur que de l'intérieur d'une façon spectaculaire.

Au centre-ville on retrouve motels, hôtels et restaurants convenables, mais aussi de petits musées bien décevants (attrapes touristes).

de Pierre Bérard
30 mai 2008







Recherche personnalisée


Mentions légales