Confucius
    La pause lecture 2002     Accueil
Pour un mot, un homme est réputé sage ; pour un mot, un homme est jugé sot. (Confucius)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Confucius


-551, -479
Kongzi, K'ong-tseu, Kongfuzi, K'ong-fou-tseu
Philosophe chinois


Confucius naît vers 551 av. J.-C. Son père est gouverneur de Lu, une ville appelée aujourd'hui Qufu. Confucius a trois ans lorsque son père meurt ruiné. À dix-sept ans, Confucius serait précepteur. Il se marie deux ans plus tard. Le couple aura trois enfants.

Il travaille à la cour du prince de Lu et devient Grand ministre de la Justice. Un incident l'oblige à démissionner en -496. Il entreprend une errance pour répandre sa doctrine. Confucius revient à Lu en -482 et se consacre à l'enseignement moral et politique. Il serait le premier éducateur de la Chine.

Confucius tente d'apporter des solutions aux problèmes de la société, déchirée par des chefs aux projets belliqueux. Il dit ne rien inventer, mais s'inspirer de la sagesse ancienne. Il préconise la réflexion personnelle chez ses disciples.

Il conçoit que l'on se soumette au prince, tant qu'il est dans la bonne direction. D'anciens élèves de Confucius ont payé cher leurs critiques envers leur empereur.

La philosophie de Confucius se transmet à travers « Quatre Livres » servant à l'enseignement de la philosophie morale et politique de la Chine et « Cinq Classiques », réunissant les documents et textes historiques auxquels Confucius faisait référence. Les livres n'ont pas été écrits par lui, mais par ses disciples.

La philosophie de Confucius et de ses disciples, nommée le confucianisme, devient une religion d'État avec la dynastie Han. Le confucianisme est remplacé par la pensée taoïste à l'époque de la dynastie Tang. L'enseignement de la philosophie de Confucius est banni de la Chine en 1911. La Corée du Sud poursuit toujours l'enseignement de la philosophie morale et politique de Confucius.

Confucius enseigne que l'ordre social et la paix s'obtiennent par le perfectionnement de chacun, basé sur cinq principes : bonté, droiture, bienséance, sagesse, loyauté.

de Pierre Bérard








Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports