La pause lecture 2002     Accueil
Le premier fait qui soit compris dans le mot de civilisation, c'est le fait de progrès, de développement. (François Guizot)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Curé Labelle


1833 - 1891
François-Xavier-Antoine Labelle
Curé et colonisateur des Laurentides


Antoine Labelle naît à Sainte-Rose, au Québec, le 24 novembre 1833. Son père est cordonnier. À onze ans, Antoine entre au séminaire de Sainte-Thérèse. Il poursuit ses études au séminaire de Montréal. Il est ordonné prêtre en 1856.

Il est d'abord vicaire à Sault-au-Récollet puis à Saint-Jacques-le-Mineur. En 1859, il est nommé curé à Saint-Antoine-Abbé, puis à Saint-Bernard-de-Lacolle en 1866.

Le curé Labelle est transféré à Saint-Jérôme en 1868. Très actif dans la colonisation des « pays d'en haut » pendant vingt ans, Antoine Labelle est nommé par Honoré Mercier sous commissaire de l'Agriculture en 1888. Son mandat de colonisation s'étend à tout le Québec. Le pape le nomme protonotaire apostolique (monseigneur) l'année suivante.

Antoine Labelle a fait construire un collège dans sa paroisse. Il a créé la Loterie nationale, dont les profits servaient à la colonisation. Il a contribué à la venue, en 1876, du chemin de fer à Saint-Jérôme et à la création d'une soixantaine de villages.

Il fut surnommé le « Roi du Nord » et « père de la colonisation » à cause de ses efforts constants dans le développement des terres des Laurentides.

Le curé Antoine Labelle décède d'une maladie aux intestins, à Québec, le 4 janvier 1891.

de Pierre Bérard

 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports