La pause lecture pib 2002     Accueil
Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière. (Jean Cocteau)


Cinéma
10 titres au hasard




Quart d'heure quotidien








Gilles Carle

Cinéaste québécois

Gilles Carle voit le jour le 31 juillet 1929 à Maniwaki, au Québec. Il étudie à Montréal à l'École des Beaux-Arts et à l'Université de Montréal. Il complète ses études par des stages à l'étranger dont Paris et Rome. Il gagne ses études en faisant différents boulots.

En 1953, Gilles Carle co-fonde l'Hexagone, maison d'édition se vouant à la publication d'auteurs canadiens français. Il travaille comme dessinateur à Radio-Canada, de 1955 à 1960.

Sa première réalisation cinématographique est un documentaire produit par l'ONF « Dimanche d'Amérique », tourné en 1961. Après quelques documentaires classiques, il tourne à sa façon « Percé on the rocks » en 1964. En 1965, il réalise son premier long métrage, La vie heureuse de Léopold Z. Il tourne par la suite plusieurs films qui touchent le public québécois.

En 1981, son film « Les Plouffe » remporte un énorme succès commercial, ce qui est rare au Québec. Le film est présenté à Cannes. Gilles Carle a présenté sept de ses oeuvres à Cannes. Il tourne ensuite quelques films avec sa nouvelle muse, Chloé Sainte-Marie.


La maladie de Parkinson

Gilles Carle est atteint de la maladie de Parkinson. Depuis le début des années 90, son état s'aggrave. Sa fidèle compagne, Chloé, toujours à ses côtés, le soigne et l'aime comme on voudrait tous l'être.

Chloé dénonce les gouvernements qui s'entêtent à ne pas payer pour les grands malades non hospitalisés qui vivent accrochés aux proches. Une aide gouvernementale pourrait donner un répit aux aides-soignants, en partageant les tâches avec une aide professionnelle. En institution, le malade coûte beaucoup plus cher à la société.


Quelques films

- La vie heureuse de Léopold Z, 1965
- Le viol d'une jeune fille douce, 1968
- Red, 1970
- Les mâles, 1971
- La vraie nature de Bernadette, 1972
- La mort d'un bûcheron, 1973
- La tête de Normande Saint-Onge, 1976
- Fantastica, 1980
- Les Plouffe, 1981
- Maria-Chapdeleine, 1983
- La guêpe, 1986
- La Postière, 1992

de Pierre Bérard



Mentions légales



Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports