La pause lecture 2002     Accueil
Les dictatures fomentent l'oppression, la servilité et la cruauté ; mais le plus abominable est qu'elles fomentent l'idiotie. (Jorge Luis Borges)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Haïti



L'île d'Hispaniola est découverte par Christophe Colomb en 1492. Haïti occupe la partie occidentale de l'île, la partie orientale est occupée par la République dominicaine. La capitale d'Haïti est Port-au-Prince.

En 1697, un traité partage l'île entre l'Espagne et la France. Haïti est une colonie française appelée, à l'époque, Saint-Domingue. La France y amène des milliers d'esclaves africains pour exploiter la canne à sucre. Le pays est composé d'esclaves noirs à 90% et de mulâtres.

L'esclavage est aboli en 1794. Les Français sont expulsés en 1804 et le pays reprend le nom d'Haïti. Jean-Jacques Dessalines, un noir, se proclame empereur. Dessalines mourra assassiné. L'ensemble de l'île est réunifié de 1822 à 1844 sous Jean-Pierre Boyer (la République dominicaine est proclamée en 1844). Les mulâtres continuent à dominer la vie politique à Haïti par de nombreux coups d'État.

À partir de 1915, les États-Unis interviennent dans la crise politique d'Haïti et occupent le pays de 1934 à 1957.

En 1964, François Duvalier prend le pouvoir et forme les Tonton Macoute. Plusieurs Haïtiens s'exilent. Son fils, Jean-Claude Duvalier, lui succède en 1971. Une insurrection oblige Duvalier à s'exiler. Malgré tout, l'oppression et l'enrichissement des dirigeants demeurent présents chez les multiples successeurs.

De 1986 à 1991, le général Henri Namphy, Leslie Manigat, le général Prosper Avril se succèdent à la tête du pays.

Le Père Jean-Bertrand Aristide est élu en 1991. Un coup d'État en 1994 l'oblige à s'exiler. Aristide, aidé par les Américains, retourne à la présidence d'Haïti. Il est défait aux élections de 1995 par René Préval qui devient président du pays en 1996. Aristide est réélu en 2000. En 2004, des manifestations populaires l'obligent à s'exiler de nouveau avec l'aide des Américains. Aristide soutient que l'exil est contre son gré.

De 2004 à 2006, Boniface Alexandre dirige le pays par intérim. René Préval est élu en 2006.

Les pluies diluviennes.de mai 2004 font 1200 morts. En septembre de la même année, un ouragan fait 1800 morts.

Le 12 janvier 2010, un tremblement de terre de magnitude 7,0 ébranle l'ouest du pays où se trouve Port-au-Prince. Le nombre de victimes n’est pas connu pour l’instant.

de Pierre Bérard

 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports