Hermann Goering
Hermann Goering
    La pause lecture 2002     Accueil
La guerre n'est pas une aventure. La guerre est une maladie. Comme le typhus. (Antoine de Saint-Exupéry)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Hermann Goering


1893 - 1946
Hermann Wilhelm Göring
Criminel de guerre allemand


Hermann Goering naît le 12 janvier 1893. Son père est officier dans l'armée prussienne avant de devenir juge. Le parrain de Hermann est un médecin d'origine juive. En 1911, Hermann sort de l'Académie royale militaire allemande avec le grade de sous-lieutenant.

Pendant la Première Guerre, Goering accumule 22 victoires en tant que pilote de chasse.

Après la guerre, il gagne sa vie en tant que pilote pour une compagnie basée en Hollande. De retour en Allemagne en 1921, Goering se joint à Hitler qui le nomme chef de son armée privée.

Après le « Putsch de la Brasserie » en 1923, Goering se cache en Suède. Blessé lors du Putsch, il calme sa douleur avec la morphine. Il sera dépendant de cette drogue le reste de sa vie. Amnistié, il retourne en Allemagne en 1927. En 1932, il devient président du parti nazi.

En 1933, Hitler, chancelier d'Allemagne nomme Goering ministre de l'Intérieur, puis commandant en chef de la Luftwaffe (armée de l'air).

Goering organise des actes de violence contre les opposants au régime. Il se joint à Himmler pour la planification de camps de concentration et n'hésite pas à montrer son antisémitisme. Il dirige le massacre de la nuit des Longs Couteaux et travaille sur le projet de la « Solution finale ».

Au début de la Seconde Guerre mondiale, la puissante armée de l'air de Goering contribue en grande partie à la défaite rapide de pays tels la Pologne, les Pays-Bas, la France... Hitler le considère comme son successeur.

Cependant, la gloire de Goering est de courte durée. En septembre 1940, son armée de l'air subit d'énormes pertes lors de raids contre les Anglais en septembre 1940, puis contre les Russes en juin 1941. En 1943, les bombardiers alliés gagnent de plus en plus de batailles aériennes et détruisent plusieurs usines de construction d’avions. L'armée de l'air allemande est de plus en plus faible.

Devant une défaite imminente en avril 1945, Hitler le désavoue et l'assigne à résidence. Goering s'évade et se rend aux Américains en mai 1945.

Jugé à Nuremberg, il est condamné à mort pour crimes contre l'humanité. Le 15 octobre 1946, Hermann Goering se suicide dans sa cellule.



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports