Idi Amin Dada
    La pause lecture 2002     Accueil
La gloire de dictateurs est vaine. En effet, leurs monuments sont plus durables de leur vivant qu'après leur mort. (Mykhailo Orest)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Idi Amin Dada


1923 - 2003
Idi Amin Dada Oumee
Chef d'État ougandais


Idi Amin Dada serait né entre 1923 et 1928 en Ouganda. Son père, d'abord soldat, est recruté par la police ougandaise en 1921. Sa mère est spécialisée dans les plantes médicinales et utilise les techniques de l'extase et de la transe (chaman*). En 1940, il se rend à Bombo, vivre chez son oncle maternel.

En 1946, Amin Dada est engagé comme aide-cuisinier dans l'armée britannique. Il devient soldat l'année suivante. On raconte qu'il est un bon soldat mais cruel. Amin Dada gravit les échelons jusqu'à décrocher le plus haut rang pour un noir dans l'armée coloniale britannique en 1959. Il est nommé lieutenant en 1961. Un seul autre ougandais est aussi officier.

En 1962, pour régler une querelle entre Turkana et Karamojong, il ordonne plusieurs massacres dans les villages concernés. Il ne reçoit qu'une réprimande de l'armée britannique.

L'indépendance du pays a lieu en octobre 1962. Idi Amin Dada est nommé capitaine puis, en 1964, il devient commandant adjoint dans la nouvelle armée ougandaise. En 1966, maintenant général, Amin Dada participe au coup d'État initié par Milton Obote. Obote devient le nouveau président. Mutesa, roi d'Ouganda, doit s'exiler.

Obote accuse Amin Dada de détournement de millions de dollars. Ce dernier organise un coup d'État et prend le pouvoir le 25 janvier 1971. Il est accueilli en héros par les Ougandais et bien vu par les Américains.

Il fait exécuter de façon cruelle les partisans d'Obote et les dirigeants militaires qui ne l'ont pas appuyé pour le coup d'État. Obote, réfugié en Tanzanie, tente une invasion de l'Ouganda en 1972. En représailles, Amin Dada fait bombarder des villes de Tanzanie et fait exécuter plusieurs officiers ougandais, partisans d'Obote.

Les actes de cruauté commandés par Amin Dada font que le Royaume-Uni et Israël retirent leur aide. Amin Dada demande l'appui de Kadhafi, chef d'État de la Libye. Devenu paranoïaque, Amin Dada fait assassiner de supposés partisans d'Obote, des hommes d'affaires, des journalistes. Des villages entiers sont rasés.

En 1976, un avion d'Air France est détourné vers la Libye. La demande des ravisseurs est la libération de 53 Palestiniens. Amin Dada, se rangeant du côté des Palestiniens, invite les ravisseurs à poser l'avion en Ouganda. Israël l'accuse de soutenir l'opération. Des commandos israéliens libèrent les otages sauf deux et détruisent des avions de chasse ougandais. Amin Dada ordonne l'exécution de 200 de ses officiers pour incompétence.

Le dictateur tente une invasion de la Tanzanie. La Tanzanie contre-attaque et, le 11 avril 1979, Amin Dada est obligé de fuire. Il se rend d'abord en Libye pour ensuite être reçu par l'Arabie saoudite.

Idi Amin Dada décède en Arabie saoudite le 16 août 2003.

Le nombre de ses victimes est difficile à évaluer, il pourrait se situer entre 150 000 et 300 000 personnes. En Ouganda, une commission d'enquête a laissé un rapport contenant 720 pages à propos des violations des droits de l'Homme commises par Amin Dada.


* CHAMAN : prêtre magicien de certaines religions qui communique avec les esprits en utilisant les techniques de l'extase et de la transe. (Larousse)


de Pierre Bérard








Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports