Israël et Palestine
    La pause lecture 2002     Accueil
Ne laissons plus les extrémistes dicter leur loi. Aidons peuples et dirigeants à avoir à nouveau l'audace de la paix. Comme Sadate et Begin, Rabin et Arafat avant eux. (Jacques Chirac)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Israël et Palestine



Pour comprendre le conflit israélo-palestinien, il faut remonter à l'Antiquité.

Les royaumes d'Israël et de Juda sont issus de la séparation des douze tribus à la mort de Salomon ; le royaume d'Israël groupant les tribus du Nord de la Palestine (931-721 av. J.-C.) et le royaume de Juda, groupant les tribus du Sud.

Le royaume d'Israël (cap. Samarie), miné par son instabilité politique et ses rivalités fratricides avec le royaume de Juda, est assiégé par les Assyriens qui déportent ses habitants.

En 1897, Herlz crée le sionisme*, mouvement né des exactions commises contre les juifs et revendiquant pour des raisons politiques et religieuses le retour des juifs en Palestine, où les Hébreux avaient jadis fondé les royaumes d'Israël et de Juda.

En 1917 la déclaration Balfour approuve ce projet. La Palestine, jusqu'en 1918 possession turque, est mise sous mandat britannique. Les Juifs d'Allemagne et d'Europe centrale commencent à s'installer en Israël. L'hostilité des Arabes incite l'Angleterre à arrêter l'immigration en 1940. Des organisations de résistance juive répondent à cette mesure par la guérilla et l'immigration clandestine.

En août 1945, le Congrès sioniste adresse au gouvernement britannique un plan pour la création d'un État d'Israël. L'Arabie Saoudite rappelle qu'une décision ne peut être prise sans l'accord des Arabes.

En octobre 1945, la Ligue arabe s'élève contre la poursuite de l'immigration juive. L'Égypte, la Syrie, le Liban et l'Irak avertissent les États-Unis des conséquences néfastes pour les relations internationales que ne manqueraient pas de provoquer la naissance d'Israël en Palestine, si les Américains soutenaient sa création.

En décembre 1945, des attentats terroristes surviennent en Palestine. Trois organisations sont soupçonnées : la Hagana, armée secrète juive, l'organisation militaire Irgoun Zwaï Leurmi et les groupes nationalistes «Stern». Leur but commun est la création d'un État juif en Palestine.

En juillet 1947, les combats font rage en Palestine entre juifs et Arabes. La Ligue arabe condamne l'immigration clandestine juive et demande au président Truman ainsi qu'au gouvernement australien d'accueillir les réfugiés juifs, compte tenu des capacités d'accueil des deux pays.

En mai 1947, la proposition présentée aux Nations unies par la Ligue arabe, demandant le retrait des troupes britanniques de la Palestine ainsi que la création d'un État palestinien, n'a pas obtenu un vote favorable. Les Nations Unies vont par contre constituer une commission qui devra enquêter sur les évènements survenus en Palestine. Les organisations secrètes juives déclarent accepter de suspendre leurs attentats pendant l'enquête.

En 1947, les Nations Unies partagent la Palestine entre les Arabes et les Juifs. ((Résolution adoptée le 29 novembre1947 par l'ONU). Cette résolution est rejetée par les nations arabes limitrophes.

Le 14 mai 1948, Ben Gourion proclame l'indépendance de l'État d'Israël.

En décembre 1948, les Israéliens s'emparent de 1300 km et de 112 villages initialement attribués à la Palestine arabe, au prix de 9000 morts et blessés.

En octobre 1953 : une agression israélienne contre un village jordanien fait 53 victimes chez les civils. Les Israéliens justifient l'agression par l'interdiction due à l'ONU d'un projet de canal qui aurait amené de l'eau en provenance de Jordanie.

En mars 1957, Israël évacue la bande de Gaza. Les territoires évacués seront occupés par les troupes des Nations Unies. Israël envisage d'intervenir à nouveau si des raids de Fedayins ont lieu ou si la liberté du golfe d'Akaba n'est pas assurée.

La guerre des Six Jours a lieu en mai 1967. Nasser, président d'Égypte (1956-1970), exige le retrait des troupes de l'ONU stationnées dans la bande de Gaza. L'ONU donne l'ordre au gouvernement de la République arabe unie d'évacuer la bande de Gaza et le golfe d'Aqaba, que Nasser ferme à Israël.

Une prise d'otages survient aux Jeux olympiques de 1972 à Munich. Le mouvement « Septembre noir » pour la libération de la Palestine réclame la remise en liberté par Israël de 250 prisonniers palestiniens. Le bilan est de seize morts, incluants cinq terroristes. Trois terroristes sont arrêtés. Ils seront libérés en octobre suite au détournement d'un avion par l'Organisation de la Jeunesse nationaliste arabe.

En octobre 1973, l'Égypte et la Syrie déclenchent simultanément une offensive surprise contre Israël. L'ONU exige un cessez-le-feu immédiat. Les États-Unis et l'URSS fournissent abondamment les belligérants en armes. Le cessez-le-feu intervient le 25 octobre, soit 19 jours plus tard.

En janvier 1974, un accord est signé entre Israël et l'Égypte. L'accord prévoit le retrait des forces israéliennes à l'est du canal de Suez.

En novembre 1977, Sadate, président d'Égypte (1970-1981) propose au gouvernement israélien un plan de paix. Menahem Begin, premier ministre d'Israël (1977-1983), souligne son désir de parvenir à la paix. Sadate et Begin se voient attribuer le prix Nobel de la Paix en décembre 1978.

La paix est entre Israël et l'Égypte est signée en mars 1979.

Le président égyptien Sadate est assassiné en octobre 1981. L'attentat est attribué à des intégristes musulmans, en représailles après les arrestations exigées par Sadate.

En juin 1982, Israël attaque le Liban en représailles après l'attentat contre l'ambassadeur israélien à Londres. L'ONU exige le retrait immédiat des troupes israéliennes.

En août 1982 au Liban, l'évacuation des combattants palestiniens de l'OLP** marque la fin de la cinquième et plus longue guerre du Proche-Orient depuis 1948.


* Sionisme : mouvement politique et religieux dont le but était de créer un État juif en Palestine.

** OLP : organisation palestinienne fondée en 1964 revendiquant la création d’un État palestinien en Cisjordanie et à Gaza.


Reférences :
Chronologique du 20e siècle, Larousse, 1985
Le Grand Dictionnaire encyclopédique du XXIe siècle
Larousse encyclopédique illustré
Atlas, Petit Larousse des Pays du Monde


de Pierre Bérard








Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports