La pause lecture 2002     Accueil
Le cinéma est un moyen d'expression dont l'expression a disparu. Il est resté le moyen. (Jean-Luc Godard)


Cinéma

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Jean-Luc Godard


Cinéaste français


Jean-Luc Godard naît à Paris le 3 décembre 1930. Il passe son enfance en Suisse où il étudie au collège de Nyon. En 1946, de retour en France, il poursuit ses études dans un Lycée parisien. Il passe son baccalauréat en 1949. Parallèlement à des études en lettres, Jean-Luc est très attiré par le cinéma.

Jean-Luc écrit des textes pour la revue La Gazette du cinéma sous le pseudonyme Hans Lucas. En 1952, il écrit pour Les Cahiers du cinéma et les Amis du cinéma.

Godard tourne son premier court métrage en Suisse en 1954. Ses courts métrages donnent un avant-goût de son style que l'on retrouve dans le film tourné en 1959 dans les rues de Paris, avec un petit budget, À bout de souffle. Il ose : l'acteur regarde la caméra. Le film remporte un énorme succès.

En 1961, Anna Karina tourne pour Godard dans Le Petit Soldat. Elle est pratiquement présente dans tous les films des années soixante réalisés par Godard. En 1965, Godard réalise Pierrot le fou, un de ses films les plus importants.

Tentant de rejoindre un plus grand public, il tourne en 1972, Tout va bien mettant en vedette Yves Montand et Jane Fonda. C'est un échec. En 1979, il réalise son deuxième plus grand succès, Sauve qui peut (la vie), avec une brochette d'acteurs renommés tels Dutronc, Huppert, Depardieu, Delon.

Jean-Luc Godard touche à tous les genres et réalise parfois des succès, parfois des échecs.

Opinion personnelle : Jean-Luc Godard tourne des films pas toujours faciles d'accès. C'est souvent un cinéma d'auteur qui dépasse le grand public. Certains films de Godard semblent volontairement faits pour être incompréhensibles, un ramassis d'images et de paroles rappelant certaines peintures abstraites. Je doute de ceux qui voient la montagne, la mer ou une âme dans des taches de couleurs. Vous comprenez, je ne suis pas un intellectuel. D'un autre côté, certains films, du même réalisateur, m'attachent sur la chaise et me poursuivent plusieurs jours, pourtant ils ne sont pas (sauf À bout de souffle) parmi ses grands succès. Alors, j'aime et je n’aime pas le gars. Le plus simple serait qu'on sépare Godard du cinéma. 'Ce soir, je vais voir un film' ou 'ce soir, je vais voir un Godard'.


Quelques films

- A bout de souffle, 1959
- Vivre sa vie, 1962
- Sauve qui peut (la vie), 1979
- Passion, 1982
- Détectives, 1985



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports