La pause lecture 2002     Accueil
L'humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l'humanité. (John Fitzgerald Kennedy)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Jean Moulin


1899 - 1943
Pseudonymes : Rex, Romanin
Chef de la Résistance française


Jean Moulin naît le 20 juin 1899. Son père est professeur d'histoire. Jean a des aptitudes en dessin et en peinture. En parallèle à ses études de droit, il travaille au cabinet du préfet. À dix-huit ans, Jean doit laisser ses études pour s'enrôler, mais la Première Guerre se termine avant qu'il se rende au front. Il est démobilisé en 1919.

Après la guerre, Jean retourne à son emploi précédent et obtient sa licence de droit en 1921. Il gravit tous les échelons jusqu'à devenir le plus jeune préfet de la France en 1937.

Lors de la guerre civile d'Espagne (1936-1939), Jean soutient les républicains contre Franco en leur envoyant, en contrebande, du matériel par avion.

En juin 1940, la France est occupée par les Allemands. Moulin, alors préfet d'Eure-et-Loir, refuse de signer un document contre des soldats de l'armée française. Il est arrêté et torturé par la Gestapo. Libéré, le gouvernement de Vichy le retire de ses fonctions. Moulin se rend en zone libre et se joint à la Résistance française. Il ouvre une galerie à Nice qui lui sert de couverture et y expose ses oeuvres qu'il signe du nom de Romanin.

En septembre 1941, Moulin se rend à Londres sous le nom de Jean Mercier. Il fait un rapport complet au général de Gaulle sur les besoins des résistants. En janvier 1942, il revient en France, parachuté dans les Alpilles, avec des moyens de communication radio et beaucoup d'argent destiné à la presse clandestine.

Jean Moulin forme et dirige le Conseil National de la Résistance. Une première réunion du conseil a lieu à Paris en mai 1943. Moulin ne fait pas l'unanimité auprès des résistants. Un membre important de la résistance est arrêté par les Allemands. Soit qu'il ait révélé des informations sous la torture, soit qu'il ait été suivi. Il serait d’une façon ou d’une autre responsable de l'arrestation de Moulin le 21 juin 1943.

Jean Moulin est torturé par la Gestapo. Il meurt le 8 juillet 1943 à Metz à bord d'un train qui devait le transférer en l'Allemagne.

de Pierre Bérard

 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports