La pause lectureLes hauts et les bas, les blessures, les défaites et les exploits, le titre Olympique était vraiment l'Everest. (Franck Piccard) Accueil


Sports

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Jesse Owens


1913 - 1980
James Cleveland Owens
Athlète olympique afro-américain


Jesse Owens naît en Alabama le 12 septembre 1913. Son père exploite une petite ferme qu'il loue. Le petit Jesse a des problèmes de poumon. En 1922, la famille s'installe en Ohio. Le prénom Jesse vient des initiales JC (James Cleveland).

À quinze ans, le jeune athlète fait un saut en hauteur de six pieds et un saut en longueur de près de 23 pieds. Il remporte toutes les épreuves de course pendant trois ans. Lors d'une compétition interscolaire, il réussit le 100 mètres en 9,4 secondes.

En mai 1935, Owens établit, en 45 minutes, trois records et en égalise un autre au Championnat Big Ten.

Il participe aux Jeux olympiques de 1936 à Berlin. Hitler croit que les Aryens sont la race dominante. Jesse Owens lui prouve qu'un Noir peut aussi être vainqueur. Il remporte quatre médailles d'or. Hitler ne lui sert pas la main. À son retour aux États-Unis, le président des États-Unis ne lui sert pas la main non plus. Tous les Noirs continuent à s'asseoir à l'arrière dans les autobus.

Owens se retire de l'athlétisme amateur après les Olympiques de 1936. Pendant un certain temps, il gagne sa vie à courser contre des chevaux ou des autos. Puis, il se trouve une vocation. Owens s'occupe de sports pour la jeunesse, particulièrement les jeunes défavorisés. Il voyage et donne des conférences.

En 1976, son exploit est finalement reconnu par le président Gerald Ford. Owens reçoit la Médaille présidentielle de la Liberté.

Jesse Owens décède d'un cancer du poumon le 31 mars 1980. Pendant une grande partie de sa vie, il fumait un paquet de cigarettes par jour. Jesse et Minnie Ruth Solomon ont eu trois filles.

Le président Carter déclare entre autres que Jesse Owens est le symbole de la lutte contre le fanatisme et la discrimination raciale.


Médailles d'or, 1936

- 100 m, 10,3 secondes (égalant un record)
- Saut en longueur, 8,06 m (record olympique)
- 200 m, 20,7 secondes (record olympique)
- 400 m relais (prem. étape), 39,8 sec. (record olympique)

de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.





Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports