La pause lecture pib 2002     Accueil
Écoutez, très sincèrement, je crois que je n'aurais pas été choquée par une exécution sommaire [de Klaus Barbie]. (Beate Klarsfeld, 1985)

Histoire
10 titres au hasard




Quart d'heure quotidien







Klaus Barbie

1913 - 1991
Criminel de guerre allemand

Klaus Barbie voit le jour en Allemagne le 25 octobre 1913. Klaus termine son baccalauréat et joint les jeunesses hitlériennes en 1933. Peu de temps plus tard, il devient membre du parti nazi puis des SS en 1935.

En 1940, la Gestapo affecte Barbie au service antijuif aux Pays-Bas. En 1942, il devient chef de la Gestapo à Lyon, en France. Il ordonne plusieurs exécutions de résistants et déporte des milliers de juifs. Le 11 août 1944, il réussit à déporter 308 juifs ; la libération de Paris a lieu le 25 août. En septembre, l'armée allemande quitte la France en brûlant les documents.

Après la guerre, Barbie se lance dans le marché noir et tient un cabaret en Allemagne sous un faux nom. En 1950, recherché par la police allemande pour vol, il s'exile en Bolivie. La France condamne Barbie par contumace à la peine capitale en 1952.

En 1972, Barbie est découvert par Beate Klarsfeld. Beate et son époux travaillent depuis des années à rechercher les criminels de guerre. Après plusieurs demandes d'extraditions, Barbie est remis à la France en 1983. Il est jugé en 1987 et emprisonné à vie. Pour sa défense, Barbie déclare : '... c'était la guerre, et la guerre est finie. ' La prison serait, selon différents écrits, une résidence particulière sous haute surveillance.

Klaus Barbie décède dans sa prison à Lyon le 25 septembre 1991. Il était surnommé « boucher de Lyon ».

Sous les ordres de Barbie, 4 342 personnes ont été tuées, 7 581 juifs ont été déportés et 14 311 résistants ont été arrêtés et torturés.

de Pierre Bérard



Mentions légales


Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports