La pause lecture 2002     Accueil
Les deux choses les plus importantes n'apparaissent pas au bilan de l'entreprise : sa réputation et ses hommes. (Henry Ford)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



L'entreprise québécoise Bombardier



Joseph-Armand Bombardier voit le jour à Valcourt, au Québec en 1908. À l'âge de quinze ans, il utilise le moteur d'une vieille Ford de son père pour faire tourner une hélice. La force est suffisante pour permettre au traîneau d'avancer sur la neige.

En 1926, il devient garagiste à Valcourt. Il occupe ses loisirs à construire divers prototypes de véhicules pouvant se déplacer dans la neige.

J.-A. Bombardier commercialise son premier véhicule, nommé B-7 (Bombardier, 7 passagers), en 1937 et fonde « L'Auto-Neige Bombardier Limitée » en 1941.

L'entreprise fabrique des véhicules militaires pendant la Seconde Guerre mondiale. Certains véhicules sont spécialement conçus pour des tâches particulières, tel le damage des pistes de ski. J.-A. Bombardier décède à Sherbrooke en 1964.

Enfin arrive le véhicule de loisirs, la motoneige. En 1967, l'entreprise s'inscrit à la bourse sous le nom de Bombardier Limitée.

Bombardier Limitée agrandit son champ d'activités en construisant pour le secteur ferroviaire, dont le métro de Montréal en 1974. L'entreprise se lance dans la fabrication d'avions en achetant Canadair en 1986. En 2001, Bombardier devient le plus important constructeur de matériel ferroviaire de la planète.

En 2003, Bombardier cesse la fabrication des véhicules récréatifs (motoneiges, moteurs hors-bord, etc.).



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports