L'homme n'est pas achevé quand il est vaincu, il est achevé quand il abandonne. (Richard Nixon)

www.pquebec.com/pause


Le scandale du Watergate



Deux journalistes, aidés par un informateur inconnu, dévoilent à la justice qu'une opération illégale a été ordonnée par le président des États-Unis, Richard Nixon. Cette opération consistait à installer des micros pour faire de l'écoute dans les bureaux du parti Démocrate.

Le 17 juin 1972, des hommes en possession de matériel d'écoute sont arrêtés dans l'immeuble du Watergate où se trouve le quartier général du parti Démocrate. C'est le gardien de l'immeuble, ayant remarqué que les portes avaient été forcées, qui alerta les policiers.

Les journalistes enquêtent sur l'évènement, découvrent des faits compromettants et avisent la justice américaine. Une commission d'enquête est créée. La commission conclut, entre autres, que le président Nixon avait tenté d'éliminer certaines bandes magnétiques contenant des conversations l’incriminant. Une procédure de destitution est engagée.

Le président des États-Unis, Richard Nixon, démissionne le 8 août 1974. Son successeur, Gerald Ford, lui accorde le pardon le 8 septembre 1974. Richard Nixon évite ainsi la justice. Il est cependant radié du barreau de l'État de New York en 1976.

L'identité de l'informateur inconnu dans l'affaire du Watergate est révélée en 2005. Il s'agit W. Mark Felt, à l'époque, directeur adjoint du FBI.

de Pierre Bérard
16 novembre 2010







Recherche personnalisée


Mentions légales