La pause lectureÀ l'issue d'une longue guerre nationale, la victoire bouleverse comme la défaite. (Léon Blum) Accueil


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Léon Blum


1872 - 1950
Homme politique français


Léon Blum naît à Paris le 9 avril 1872. Son père est commerçant. À dix-sept ans, Léon publie des poèmes dans un journal créé par André Gide. Blum est diplômé en lettres en 1891, puis en droit en 1894. Il est agnostique, mais respectueux de ses origines juives.

Blum entre au Conseil d'État en 1895. Il fait partie des intellectuels prenant la défense de Dreyfus, un officier juif condamné pour trahison. Il se joint au Parti socialiste en 1899. Il participe au journal fondé par Jean Jaurès en 1904, L'Humanité.

En 1907, Léon Blum écrit « Du Mariage », un ouvrage dans lequel il défend la liberté amoureuse avant le mariage.

Il devient chef de cabinet pour le socialiste Marcel Sembat en 1914. À la démission de Sembat en 1916, Blum retourne au Conseil d'État. Il rejoint les dirigeants du parti socialiste français SFIO et est élu député. Il sera député de la Seine de 1919 à 1928, puis de l'Aude de 1929 à 1940.

Un Front populaire, composé de tous les partis de gauche (socialistes et radicaux), est créé. Le Front populaire, avec une majorité de socialistes, forme le gouvernement en 1936, mais l'opposition (la presse) est très forte. Blum, socialiste, démissionne en juin 1937 au profit des radicaux. Le Front populaire est officiellement défait en 1938, laissant le gouvernement au radical Édouard Daladier.

Bien que le règne du Front populaire fut court, on lui attribue plusieurs améliorations dont les congés payés, la semaine de quarante heures, les femmes au gouvernement...

Blum est victime d'antisémitisme. En 1936, Charles Maurras écrit : « C'est en tant que juif qu'il faut [...] combattre Blum. » En 1938, Pierre Gaxotte écrit : « Il incarne tout ce qui nous révulse le sang et nous donne la chair de poule. Il est le mal, il est la mort. »

En juillet 1940, Blum est parmi les quatre-vingts parlementaires à voter contre les pleins pouvoirs accordés au maréchal Pétain. Blum est indigné par les démarches de Pétain. Arrêté en septembre 1940, il est finalement déporté en 1943 dans une petite maison près d'un camp. Il commence à écrire « À l'échelle humaine ».

À sa libération, Léon Blum écrit pour le journal Le Populaire. Il participe à l'annulation de la dette de guerre envers les États-Unis. Pendant un mois, il est à la tête du gouvernement provisoire, juste avant l'arrivée de la Quatrième République en janvier 1947.

Léon Blum décède le 30 mars 1950.


Quelques publications de Blum

- En lisant : réflexions critiques ; de 1905 à 1911, 1906
- Du mariage, 1907
- Une biographie de Sthendhal (4 vol.), 1914
- À l'échelle humaine, 1944

de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.





Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports