Louis Malle
    La pause lecture 2002     Accueil
Je préfère quand le spectateur sort avec des questions plutôt qu’avec des réponses. (Louis Malle)


Cinéma

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Louis Malle


1932 - 1995
Cinéaste français


Louis Malle naît le 30 octobre 1932 à Thumerires, une petite ville au nord de la France. Il grandit dans une famille bourgeoise. Son grand-père est le fondateur de la compagnie de sucre Beghin-Say. La famille s'installe à Paris en 1939.

Jeune adolescent, il s'amuse à la réalisation de films avec la caméra 8mm de son père. Au moment d'entrer à l'université, il choisit plutôt l'Institut des hautes études cinématographiques

Malle, toujours étudiant à l'IDHEC, est recruté par Jacques-Yves Cousteau pour réaliser un documentaire. Le documentaire « Monde du Silence » présenté en 1955 est récompensé au Festival de Cannes.

Le premier long métrage de Louis Malle est « Ascenseur pour l'échafaud » en 1957. Le film met en vedette Jeanne Moreau avec, en musique de fond, la trompette de Miles Davis.

En 1971, le film « Le Souffle au coeur » suscite plusieurs protestations. Malle montre une relation incestueuse, mais n'ajoute aucun jugement, laissant ainsi au spectateur l'opportunité de faire sa propre réflexion. Le film « Lacombe Lucien » en 1974 est mal reçu par une partie de la critique qui juge le film comme une insulte aux résistants.

Louis Malle s'exile aux États-Unis. Il y tourne quelques films dont « Atlantic City » avec les acteurs Burt Lancaster et Susan Sarandon.

Il revient en France en 1987 et tourne le chef-d'oeuvre « Au revoir les enfants ». C'est l'histoire d'une amitié entre un enfant catholique et un enfant juif pendant l'occupation. Le film reçoit sept Césars, dont celui du meilleur film.

Mariages : Anne-Marie Deschodt (1965-1967) et Candice Bergen (1985-1995). Il a eu un fils (1971) avec Gila von Weitershausen, une fille (1974) avec Alexandra Stewart et une fille (1985) avec Candice Bergen.

Au cours de sa carrière, le cinéaste a tourné plusieurs reportages, dont « L'Inde fantôme », une série de sept reportages pour la télévision.

Louis Malle décède à Los Angeles le 23 novembre 1995.


Quelques films

Ascenseur pour l'échafaud, 1957
Zazie dans le métro, 1960
Le Souffle au coeur, 1971
Atlantic City, 1980
Au revoir les enfants, 1987
Fatale, 1992

de Pierre Bérard








Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports