La pause lectureLe chauffeur est, de loin, la partie la plus dangereuse de l’automobile. (Léo Campion) Accueil


Divers

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Louis Renault


1877 - 1944
Constructeur automobile


Louis Renault naît à Paris le 15 février 1877. Son père possède une fabrique de boutons. La récente invention qu'est l'automobile attire le jeune Louis. Il aime bien rôder dans l'atelier Serpollet où on fabrique des automobiles à vapeur. Louis étudie en génie mécanique.

Le premier brevet de Louis Renault est pour un générateur de vapeur. Il construit sa première voiture en 1898. L'année suivante, ses frères Marcel et Fernant fondent la Société Renault Frères. Louis n'est d'abord qu'employé dans l'usine où il fabrique ses automobiles. L'entreprise grandit rapidement. Marcel remporte plusieurs courses automobiles jusqu'à son accident mortel lors d'une course en 1903. Louis achète les parts de Marcel.

Louis prend quelques idées lors de sa visite des installations de Ford aux États-Unis en 1906. Fernand Renault décède en 1909, laissant Louis seul propriétaire de l'entreprise qui devient la Société des Automobiles Louis Renault. Des règles strictes, dont le chronométrage des manipulations pour augmenter la productivité, amènent les employés à déclencher la grève en 1913. Plusieurs autres grèves surviendront au fil des ans.

Pendant la Première Guerre, l'usine Renault fabrique des chars, des munitions, des moteurs d'avion et différents véhicules pour l'armée. Après la guerre, Renault reçoit la distinction suprême, la Grand-croix de la Légion d'honneur.

Louis est aux États-Unis en 1940. Pendant ce temps, l'Allemage occupe une partie de la France. Les usines Renault sont réquisitionnées par l'armée allemande.

À son retour en France, Renault refuse d'aider la Résistance qui travaille contre le gouvernement de Vichy de peur « que ses usines soient démantelées et déplacées en Allemagne ». Louis est atteint d'aphasie. Il parvient difficilement à tenir une conversation.

À la libération, Louis Renault est soupçonné de collaboration avec l'ennemi. Il est arrêté en septembre 1944 et emprisonné en attendant son procès. Son état de santé se détériore. Louis Renault est amené dans un hôpital. Après un coma de quelques jours, il décède le 24 octobre 1944.

Trois mois après le décès de Renault, Charles de Gaulle nationalise l'entreprise, classée « instrument de l'ennemi ». L'entreprise Renault est partiellement privatisée en 1996.

de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.





Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports