Louis Saint-Laurent
Louis Saint-Laurent
    La pause lecture 2002     Accueil
Avec la télévision en couleur, quand le ministre des Finances vient vous assurer que les impôts ne seront pas augmentés, on a au moins la satisfaction de le voir rougir.


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Louis Saint-Laurent


1882 - 1973
Louis Stephen (Louis-Étienne) Saint-Laurent
Premier ministre canadien 1948-1957


Louis Saint-Laurent voit le jour dans les Cantons-de-l'Est (Estrie) au Québec le premier février 1882. Ses parents tiennent un magasin général. Louis est diplômé en droit en 1905. Il est avocat jusqu'en 1914.

Il se marie à Jeanne Renault (1886-1966) en 1908. Deux fils et trois filles naissent de cette union.

Il est nommé professeur de droit à l'Université Laval à Québec en 1914 et conseillé à la « Commission sur les relations entre le Dominion et les provinces » de 1937 à 1940.

En 1941, Louis Saint-Laurent est choisi ministre de la Justice par Mackenzie King. Il est élu député libéral en élection partielle dans Québec Est l'année suivante.

Il appuie la conscription imposée par Mackenzie King en 1944. Saint-Laurent est nommé Secrétaire d'État aux Affaires étrangères en 1945. Il participe à la création des Nations Unies.

Il devient premier ministre du Canada en 1948, succédant à Mackenzie King qui prend sa retraite. Son parti garde le pouvoir lors des élections fédérales de 1949.

Saint-Laurent est à la tête du Canada de 1948 à 1957. Il participe à l'établissement de l'OTAN, rembourse la totalité de la dette de guerre du Canada, améliore les allocations familiales et les pensions, entreprend la construction de la voie maritime du Saint-Laurent. Il introduit les paiements de péréquation (redistribution des revenus d'impôts aux provinces plus pauvres).

Il travaille pour l'autonomie du pays : le Canada a maintenant la possibilité de modifier certaines parties de la constitution ; la Cour Suprême devient le dernier recours (auparavant le dernier recours était en Grande-Bretagne).

En 1956, il impose le bâillon afin que le projet d'oléoduc transcanadien soit accepté. Le parti libéral perd le pouvoir aux élections de 1957. John Diefenbaker, Conservateur, devient Premier ministre du Canada.

En 1958, Saint-Laurent se retire de la politique et retourne à la pratique du droit.

Louis Saint-Laurent décède le 25 juillet 1973.



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports