La pause lecture 2002     Accueil
Le mot résister doit toujours se conjuguer au présent. (Lucie Aubrac)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Lucie Aubrac


1912 - 2007
Lucie Bernard, Lucie Samuel
Professeur et membre de la résistance française


Lucie Bernard naît à Paris le 29 juin 1912. En 1928, la famille s'installe à Vitry-sur-Seine où Lucie s'inscrit à l'École normale pour devenir institutrice. Elle abandonne ses études en 1931. Elle se loue une chambre et vit de petits boulots. Lucie reprend ses études, cette fois en histoire et en géographie. Elle réussit son agrégation en 1938 et commence sa carrière de professeur à Strasbourg. En décembre 1939, Lucie épouse Raymond Samuel, un jeune ingénieur.

En 1940, son mari est arrêté par les Allemands. Lucie organise son évasion. Le couple s'installe à Lyon. Ils rencontrent Emmanuel d'Astier qui organise un petit groupe antinazi. Le couple s'implique dans l'organisation entre autres en participant à des sabotages et en distribuant des tracts. Ils se joignent ensuite au mouvement de résistance Libération-sud.

En mars 1943, Raymond et d'autres résistants sont arrêtés par la police lyonnaise. En mai, Raymond est en liberté provisoire. Lucie et Raymond réussissent à faire évader les autres résistants. Ils leur procurent des médicaments pour les rendre malades, obligeant leur transfert dans un hôpital où l'évasion a lieu.

En juin 1943, Raymond, avec entre autres Jean Moulin, est cette fois arrêté par la Gestapo. Lucie Aubrac et quelques résistants attaquent le camion allemand transportant des prisonniers, dont son mari. Les prisonniers réussissent à s'évader.

Le couple, devenu clandestin, prend le nom de Aubrac et se rend à Londres en février 1944. Lucie y accouche de son deuxième enfant.

De retour en France, Lucie Aubrac fait ouvrir des maisons d'accueil pour les orphelins. Une des maisons d'accueil occupe la résidence du général Pétain.

Lucie Aubrac reprend sa carrière de professeur et donne des conférences à l’occasion.

En 1997, un document nommé Testament de Barbie écrit par Klaus Barbie est dévoilé au public. Il raconte que Raymond était en fait un agent de Barbie et Lucie un agent faisant le lien entre Raymond et Barbie. L'historien Gérard Chauvy écrit dans son livre sur Aubrac qu'il n'y a aucune archive pour appuyer les dires de Barbies, mais que plusieurs propos sur Raymond Aubrac semblent crédibles. Raymond fait une plainte. Chauvy est accusé de diffamation et condamné.

Lucie Aubrac décède à Paris le 14 mars 2007.

Elle a écrit « Ils partiront dans l'ivresse » en 1984 et « Cette exigeante liberté » en 1997.



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports