La pause lectureDans mon métier, vous savez, on ne donne pas de conférence de presse. (Lucien Rivard à des journalistes) Accueil


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Lucien Rivard


1915 - 2002
Criminel québécois


En 1952, Lucien Rivard est intermédiaire entre la mafia corse et la mafia américaine pour le trafic d'héroïne. Les deux clans de la mafia rémunèrent grassement le Montréalais.

En 1959, Rivard est propriétaire de boîtes de nuit à Cuba. Il profite du régime politique corrompu de Batista. Rivard verse 20 000 dollars chaque semaine au régime de Batista pour que celui-ci ferme les yeux sur son trafic lucratif d'armes et de drogue. Lorsque Fidel Castro renverse le gouvernement, Rivard est emprisonné ; il réussit à s'en sortir grâce à l'intervention du ministère des Affaires extérieures du Canada.

De retour à Montréal, Il reprend l'importation d'héroïne de Peppe Cotroni, maintenant emprisonné. En 1963, Rivard est dénoncé par un complice arrêté au Texas pour introduction d'héroïne aux États-Unis. Rivard est surveillé par des agents fédéraux, mais il le sait et s'amuse même à leur parler.

Il finit par être arrêté et emprisonné, en 1964, à la suite d'une demande d'extradition du gouvernement américain. La demande d'extradition est rejetée par le gouvernement canadien ; on soupçonne qu'il y a corruption au ministère de la Justice.

Suite à un pot-de-vin, le député, Guy Rouleau tente d'intervenir auprès de Lamontagne (au ministère de la Justice sous Guy Favreau) pour la libération de Rivard. Lamontagne ne veut pas être complice et contacte la GRC. Découvert par le parti conservateur, le scandale éclate.

En 1965, Lucien Rivard et André Durocher s'évadent de la prison de Bordeaux. À l'époque, on explique que les complices se sont évadés en escaladant les murs à l'aide de boyaux d'arrosage. Le fait d'accorder la permission d'arroser la patinoire, alors que la température extérieure est au-dessus de zéro, fait bien rire la population. Plus tard, on confirme la complicité d'un membre du personnel de la prison.

Rivard sera repris cinq mois après son évasion. Il purgera une longue peine d'emprisonnement (9 ans) aux États-Unis pour contrebande d'héroïne. À sa sortie de prison, il revient à Montréal. On n'entend plus parler de lui par la suite.

Lucien Rivard, citoyen de Laval, décède en 2002.

Le film « Le piège américain » sur Rivard, réalisé par Charles Binamé et mettant en vedette Rémi Girard, est sorti sur les écrans québécois le 16 mai 2008.

de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.





Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports