Mackenzie King
Mackenzie King
    La pause lecture 2002     Accueil
La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération. (James Freeman Clarke)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Mackenzie King


1874 - 1950
William Lyon Mackenzie King
Premier ministre canadien (1921-1930, 1935-1948)


Mackenzie King voit le jour en Ontario le 17 décembre 1874. Mackensie obtient trois diplômes de l'Université de Toronto et deux de Harvard.

Il est élu député pour le Parti libéral en 1908 et nommé ministre du Travail en 1909. Son parti est défait par les conservateurs en 1911. Il se rend aux États-Unis et travaille pour les Rockfeller jusqu'en 1917. De retour au Canada, il est défait aux élections de 1917 à cause de son opposition à la conscription.

Mackensie King est choisi comme chef du Parti libéral en 1919. Les Libéraux prennent le pouvoir lors des élections de 1921. En 1925, les conservateurs remportent les élections, mais ils sont minoritaires. King, appuyé par les progressistes, conserve le pouvoir. Une histoire de pot-de-vin oblige King à démissionner.

De nouvelles élections en 1926 redonnent le pouvoir aux Libéraux. Mackensie King est de nouveau premier ministre. Il introduit les pensions de vieillesse. Les dirigeants provinciaux disaient que les pensions auraient dû être de compétence provinciale.

Les conservateurs reprennent le pouvoir en 1930, malheureusement, ils arrivent avec la pire dépression économique du siècle. Le taux de chômage est de 27 %. King reprend la tête du gouvernement en 1935, alors que la crise économique s'atténue lentement. Il conserve son poste jusqu'en 1948.

Mackenzie King crée des programmes sociaux et des sociétés d'État (Radio-Canada, Air Canada, Office national du film). Il renforce l'autonomie du Canada.

Il remporte de nouveau les élections de 1940, aidé par sa promesse de ne pas imposer la conscription. En 1942, il est relevé de sa promesse par référendum. La majorité des Canadiens anglais sont pour la conscription, les Canadiens français, contre.

Pendant la guerre, des immigrants juifs sont refusés. Cette politique du gouvernement canadien sera qualifiée d'antisémite dans un livre paru plus tard. Des Canadiens japonais sont déplacés dans des camps et leurs biens sont vendus aux enchères.

Mackenzie King prend sa retraite en 1948. Il décède le 22 juillet 1950.

Mackensie King apparaît sur le billet de cinquante dollars.



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports