La pause lectureL'homme peut grimper aux plus hauts sommets, mais il ne peut s'y tenir longtemps. (George Bernard Shaw) Accueil


Terre

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Mont Everest



Le mont Everest est le plus haut mont du monde. Son sommet est à 8848 mètres d'altitudes. L'Everest, situé à la frontière du Népal (sud) et du Tibet (nord), fait partie de la chaîne de montagnes l'Himalaya.

Les alpinistes commencent à s'intéresser à l'Everest dans les années 1920. Les premiers alpinistes sont chargés de cartographier la montagne. En 1924, les alpinistes George Mallory et Andrew Irvine sont portés disparus lors de leur troisième tentative d'atteindre le sommet. Le corps de Mallory est retrouvé en 1999.

Le côté nord du mont, plus rocheux que le côté sud, est périlleux. Ce n'est qu'en 1950 que le Népal autorise l'alpinisme du côté sud, d'où l'ascension est plus facile. En 1953, Edmund Hillary et le sherpa Tensing Norgay sont les premiers à gravir l'Everest. En 1975, la Japonaise Junko Tabei est la première femme à atteindre le sommet.

L'escalade de l'Everest sur le tracé standard n'est pas vraiment difficile (obstacles, angle de la pente...). Les réels dangers de l'ascension sont le vent, le froid et le mal d'altitude.

La température peut atteindre -60 °C en janvier. Les ascensions sont généralement effectuées en avril et mai (avant la mousson) ou, moins souvent, en septembre et octobre. La neige tombe surtout entre juin et septembre. Les tempêtes ont principalement lieu entre décembre et mars.

Le mont a fait plus de 200 victimes. À ce jour, 5 000 alpinistes ont réussi à atteindre le sommet. La majorité de ces alpinistes étaient accompagnés de sherpas*.

En 1993, un grand nettoyage est effectué du côté népalais. La montagne a été débarrassée de plus de huit tonnes de déchets laissés par les alpinistes.


Le mal d'altitude ou le mal des montagnes



Le mal d'altitude est caractérisé par des maux de tête, la fatigue, la nausée, le vertige... Le mal d'altitude (à partir de 3000 mètres) peut provoquer un oedème pulmonaire caractérisé par une respiration très difficile ou un oedème cérébral caractérisé par un terrible mal de tête, le coma et parfois la mort.

*SHERPA : Guide ou porteur pour les expéditions d’alpinisme dans l’Himalaya.


de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.





Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports