Ordre du Temple solaire
Ordre du Temple solaire
    La pause lecture 2002     Accueil
Une secte ou un parti est un élégant recours à l'incognito pour épargner à un homme la peine de penser. (Ralph Waldo Emerson)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Ordre du Temple solaire



L'Ordre du Temple Solaire (OTS) était une secte installée principalement en France, en Suisse et au Canada. Selon Robert Chabrier*, le but de la secte était d'établir « des notions claires concernant l'autorité», d'affirmer la supériorité du spirituel sur le temporel et d'unifier les chrétiens et l'Islam. L'OTS est dissout en 1994.

Expulsé de l'Ordre Rénové du Temple en 1984, Luc Jouret crée l'Ordre Tradition Solaire, renommé plus tard Ordre du Temple Solaire. L'OTS a son siège en Suisse. Jouret et Di Mambro s'installent dans la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade, au Québec. Les membres québécois travaillent pour Hydro-Québec.

Le 30 septembre 1994, 5 membres décèdent dans un incendie à Morin Heights, au Québec. Le 5 octobre 1994, 48 personnes décèdent par balle et brûlés en Suisse, dont Di Mambro et Luc Jouret. En décembre 1995, 16 personnes sont brûlées en France. En mars 1997, 5 autres membres meurent dans un incendie à Saint-Casimir, au Québec.

Malgré le verdict de juin 2001, retenant l'hypothèse de suicides collectifs, l'affaire demeure nébuleuse. Les familles des victimes demandent d'étudier la possibilité d'assassinats : présence de phosphore, sacs de plastique sur la tête de certaines victimes et certaines victimes droguées.

Certains croient que les services secrets y sont mêlés, d'autres, comme le cinéaste Yves Boisset, croient que le monde de la politique et la mafia y seraient impliqués.

Le seul prévenu, le chef d'orchestre Michel Tabachnik, est finalement relaxé. Tabachnik célébrait des rituels dans la secte. Il avoue que les membres étaient manipulés par certains mensonges. Le pharmacien qui fournissait les médicaments ayant servi à certains massacres était membre de l'OTS et a fait l'objet d'un non-lieu.


* Auteur du livre « Pourquoi la Résurgence de l'Ordre du Temple ? »

« Pour information Robert Chabrier décédé en 1978 ne faisait pas partie d'une secte, mais d'un ordre qui ne s'appelait pas l'OTS, mais l'OSTS, l'Ordre Souverain du Temple Solaire et était uniquement basé en France et Monaco. Malheureusement, ces 2 ordres ont très souvent été associés. Ils n'ont absolument rien à voir l'un et l'autre. » (C.T., courriel du 4 déc 2007)



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports