La pause lectureOn n'est compatissant que pour les maux qu'on éprouve soi-même.
(Pierre-Augustin Caron Beaumarchais)
Accueil


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais


1732 - 1799
Écrivain et aventurier français


Pierre Augustin Caron de Beaumarchais naît à Paris le 24 janvier 1732. Son père est horloger. Pierre Augustin travaille à l'atelier de son père dès l'âge de treize ans. Quelques années plus tard, il invente un mécanisme pour pédales de harpes.

Il se marie en 1756. Sa femme décède l'année suivante. On l'accuse d'avoir tué sa femme, mais il s'en sort grâce entre autres à son « pouvoir de séduction. »

En 1759, Beaumarchais enseigne la harpe aux filles du roi et devient un ami du financier de la Cour. Dès lors, des spéculations lui apportent la richesse en quelques années. Il commence à écrire des textes comiques pour le théâtre.

En 1768, Beaumarchais épouse une veuve très riche. On accuse Beaumarchais de détournement d'héritage lorsque son épouse décède en 1770. Il se marie une troisième fois en 1786.

On lui confit certaines missions qui l'amènent dans différents pays, dont l'Autriche où il est emprisonné un court moment pour espionnage. Une mission consistait à récupérer des documents secrets à Londres.

Beaumarchais est chargé de soutenir les Américains qui réclament l'Indépendance. Il devient intermédiaire entre les Américains et la France et en profite pour augmenter sa fortune en vendant des armes aux Insurgés.

Beaumarchais est célèbre dans plusieurs pays pour ses factums (des écrits publiés dans un dessein polémique) et ses pièces de théâtre, notamment « le Mariage de Figaro » en 1784.

Croyant spéculer sur une bonne affaire, il se ruine pratiquement en fournissant des armes aux révolutionnaires. Il est arrêté en 1792 (époque de La Terreur), mais échappe à la peine de mort. Caché à Hambourg, il revient en France en 1796.

Pierre Augustin Caron de Beaumarchais décède le 18 mai 1799.


Théâtre

- Le Barbier de Séville, 1775
- Le Mariage de Figaro, 1784
- La Mère coupable, 1792

de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports