Pierre Pladeau
Pierre Péladeau
    La pause lecture 2002     Accueil
La première loi du succès, c’est d’abord se rendre accessible aux autres, partager leurs confidences, les aider au besoin, les convaincre de persévérer dans la poursuite d’un but. (Pierre Péladeau)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Pierre Péladeau


1925 - 1997
Homme d'affaires québécois


Pierre Péladeau naît à Outremont, au Québec, le 11 avril 1925. Son père est entrepreneur en matériaux de construction. Pierre étudie en philosophie et en droit à Montréal.

En 1950, il emprunte 1500 $ à sa mère et achète un premier hebdomadaire de quartier, le Journal de Rosement. Très rapidement, le jeune homme d'affaires acquiert plusieurs autres journaux de quartier ainsi qu'une imprimerie pour l'impression de ses journaux. Ses journaux sont distribués par les « Messageries dynamiques », une autre de ses entreprises.

En 1964, le quotidien « La Presse » est paralysé par une grève. Péladeau en profite pour fonder un quotidien de style populaire, le « Journal de Montréal ». Il embauche des journalistes connus. Le journal progresse jusqu'à devenir le quotidien de langue française le plus vendu en Amérique.

En 1965, Pierre Péladeau fonde Québécor qui regroupe ses différentes entreprises dans le milieu de l'édition. En 1967, il sort le « Journal de Québec » à l'image du Journal de Montréal. Péladeau continue ses acquisitions. En 1977, il fonde le « Philadelphia Daily News », aux États-Unis. En 1987, il devient actionnaire majoritaire la papetière Donohue.

En 1988, associé à Robert Maxwell, il lance un journal de langue anglaise à Montréal. Le journal n'obtient pas le succès escompté ; la publication est arrêtée après moins de deux ans d'opération.

Amateur de musique, Péladeau aide financièrement l'Orchestre métropolitain de Montréal et offre un million de dollars pour la construction d'une salle de spectacle à l'Université de Québec à Montréal. Il s'implique généreusement lors du déluge du Saguenay. Il finance un centre de traitement pour les alcooliques.

Pierre Péladeau décède le 24 décembre 1997.

En 1999, sous la présidence de son fils, Pierre Karl Péladeau, Imprimeries Québécor s'associe à World Color Press pour devenir l'une des plus grandes entreprises d'impression au monde.



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports