La pause lectureUn bien acquis par fraude ne profite jamais longtemps. (Sophocle) Accueil


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Pyramide de Ponzi


Chaîne de Ponzi


La pyramide de Ponzi ou la chaîne de Ponzi est une fraude financière basée sur la promesse de gros profits aux investisseurs. Le principe est de payer les intérêts des premiers investisseurs avec l'argent des nouveaux investisseurs. Le système frauduleux est découvert dès qu'il n'y a plus de nouveaux investisseurs. Les derniers investisseurs perdent tout.

Charles Ponzi (1882-1949) immigre aux États-Unis en 1903. Il passe quelque temps en prison pour de petites fraudes. Installé à Boston en 1921, il devient millionnaire en six mois en imaginant un système de vente pyramidale.

Ponzi fonde la « Securities Exchange Company ». Il attire les investisseurs en leur expliquant que les profits proviennent de l'achat et la vente de coupons-réponse internationaux *. Dans les faits, Ponzi a acheté très peu de coupons.

Les premiers investisseurs sont effectivement bien rémunérés. Cette bonne nouvelle attire, à la chaîne, des milliers d'épargnants. Le recrutement de nouveaux investisseurs s'essouffle après quelques mois. L'escroquerie est finalement découverte et Ponzi est arrêté.

Ce moyen frauduleux a été raffiné depuis. Au lieu d'annoncer un rendement de 50 % en 45 jours, telle la chaîne de Ponzi, on promet un rendement moindre, mais tout de même supérieur au marché (10 % - 20 %). De cette façon, la pyramide réussit à fonctionner beaucoup plus longtemps.

Des pyramides d'une telle envergure ont été reprises un peu partout dans le monde. Plus près de nous, parmi les pays où des pyramides impliquant d'énormes sommes d'argent ont été démasquées, mentionnons la Roumanie (1994), l'Albanie (1997), la Colombie (2008), l'affaire Madoff aux États-Unis (2008) et l'affaire Kazutsugi Nami au Japon (2009).


* Coupon-réponse international

Au début du siècle, une entente internationale permettait d'acheter à peu de frais un coupon-réponse dans son pays pour l'envoyer à un correspondant localisé dans un pays étranger. Le correspondant présentait ce coupon à la poste qui l'échangeait contre un timbre.

Un timbre américain valait trois fois plus cher que le coupon acheté en Italie.

de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.





Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports