La pause lecture 2002     Accueil
Une secte ou un parti est un élégant recours à l'incognito pour épargner à un homme la peine de penser. (Ralph Waldo Emerson)


Divers

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Roch Moïse Thériault


Chef d'une secte et criminel canadien


Roch Thériault naît le 16 mai 1947. Roch est violenté par son beau-père. À quatorze ans, il fugue et se joint à l'Église adventiste du Septième Jour. En 1977, il fonde une secte en recrutant quelques membres de l'Église adventiste.

Se disant la réincarnation de Moïse, Thériault se fait appeler Moïse. De 1977 à 1989, Moîse règne sur une douzaine d'adultes et vingt-six enfants. Les neuf femmes du groupe sont ses concubines. Il installe sa secte en Beauce puis en Gaspésie au Québec. La secte s'installe finalement près de Burnt River, en Ontario.

Parmi les règles de la secte, les femmes doivent obéissance aux hommes, la polygamie est pratiquée et les peines sont sévères. Il baptise tous les enfants de noms bibliques.

Moïse utilise un couperet à viande pour amputer un bras d'une de ses concubines, Gabrielle Lavalée. Il lui arrache huit dents. Il castre deux enfants et un adulte.

En 1988, Thériault en état d'ébriété tue sa conjointe légale, Solange Boilard, en tentant une chirurgie sans anesthésie. Solange se plaint de maux de ventre, Moîse décide de lui enlever une partie de l'intestin avec un couteau de boucher. Solange Boilard agonise pendant vingt-quatre heures avant de mourir.

En 1993, Roch Thériault est condamné à la prison à vie pour meurtre. Il est incarcéré au pénitencier de Port-Cartier, au Québec. Souvent victime d'agressions à l'intérieur des murs, il obtient son transfert pour le pénitencier de Dorchester, au Nouveau-Brunswick.

Dans les années 1990, Thériault vend ses peintures par l'entremise d'un site internet spécialisé dans la vente « d'oeuvres » de tueurs en série. Plusieurs personnes sont vivement choqués.

Soulignant que l'alcool le rendait fou, Thériault dit regretter ses gestes.

Le 26 février 2011, Roch Thériault est impliqué dans une querelle avec un codétenu. Il est retrouvé mort dans sa cellule. Ce n'est pas la première fois qu'on tentait de le tuer.

Gabrielle Lavalée, une de ses victimes, écrit « L'alliance de la brebis » en 1993. En 2009, deux de ses fils publient « Les Fils de Moïse : frères de sang ».

de Pierre Bérard

 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports