La pause lectureEn politique, mieux vaut agir sans prévenir. (Jacques de Bourbon Busset) Accueil


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Stephen Harper


Premier ministre du Canada


Stephen Harper naît à Toronto le 30 avril 1959. En 1978, Stephen se rend à Calgary pour travailler dans une entreprise pétrolière. Il est titulaire d'une maîtrise en économie de l'Université de Calgary.

En 1985, il travaille pour un député conservateur de Calgary. En désaccord avec le Parti conservateur, Harper se joint au Parti réformiste en 1988. En 1993, il est élu dans Calgary-Ouest. En 1997, il quitte le Parti réformiste dirigé par Preston Manning pour diriger un groupe prônant la liberté économique.

En 2002, Stephen Harper remplace Stockwell Day à la tête de l'Alliance canadienne. Élu dans Calgary-Sud-Ouest, il devient chef de l'opposition à Ottawa.

En décembre 2003, l'Alliance canadienne et le Parti congressiste-conservateur de Peter Mackay fusionnent pour former le Parti conservateur du Canada. Harper est nommé chef du parti en 2004.

Réélu dans son comté en 2004, il devient premier ministre du Canada aux élections de 2006, avec un gouvernement minoritaire. En 2008, malgré une augmentation des votes en sa faveur, le parti est réélu encore une fois minoritaire.

Un vote de blâme (non-confiance) pour outrage au Parlement dissout le gouvernement en mars 2011.

Le Parti conservateur remporte les élections et forme un gouvernement majoritaire en mai 2011 avec 166 députés élus. Le Parti NPD, avec 103 députés, devient l'opposition officielle alors que le Parti libéral du Canada ne réussit à élire que 34 députés.

La priorité du gouvernement est l'économie. Par des compressions et coupures, dont la controversée loi C-38, il réussit à réduire le déficit tout en n'augmentant pas les taxes et les impôts.

Bien que Harper fasse voter une motion mentionnant que « les Québécois forment une nation au sein d'un Canada uni », le Parti conservateur demeure impopulaire au Québec. Certaines décisions de Harper sont impopulaires au Québec, dont l'abolition du registre d'armes à feu et la loi plus sévère envers les jeunes délinquants.

de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports