La pause lectureNos plus heureux succès sont mêlés de tristesse. (Corneille) Accueil


Compositeurs

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Tchaïkovski


1840-1893
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Compositeur russe


Tchaïkovski naît en Russie le 7 mai 1840. Son père est inspecteur des mines.

Il suit des leçons de piano dès l'âge de 5 ans. Ultérieurement, il est influencé par un maître italien du nom de Luigi Piccioli, qui lui fait connaître et apprécier Rossini, Bellini et Donizetti.

Il étudie ensuite avec Rudolph Kündinger, professeur bien connu de Nuremberg. C'est ainsi qu'il renoue avec la musique allemande, développant une passion pour la musique de Mozart.

Tchaïkovski fait des études de droit. Il devient clerc au ministère de la Justice, de 1859 à 1863, poursuivant en dilettante ses études musicales.

En 1863, il étudie la composition avec Anton Rubinstein. Ses études terminées, en 1866, Nicolas Rubinstein, le frère de son maître, lui offre le poste de professeur d'harmonie au conservatoire de Moscou. C'est une période de grande productivité. Il compose les Symphonies nos 2 et 3, des opéras, l'ouverture de Roméo et Juliette, le Premier Concerto pour piano, ainsi que de la musique de chambre.

Sa vie personnelle tient de la tragédie. Malgré ses tendances homosexuelles, il épouse, en juillet 1877, Antonina Milyukova, une étudiante du Conservatoire, dont il n'est pas amoureux. Deux semaines après son mariage, regrettant sa folle décision, il fait une tentative de suicide. Six semaines après, le couple est séparé. Atteint d'une grave dépression, il se réfugie chez sa soeur.

Mais, à cette même époque, il se lie d'amitié avec une riche veuve de 45 ans, qui devient sa confidente et lui épargne tout souci matériel. Leur relation est purement épistolaire. Cette amitié prend fin subitement après treize ans, pour des raisons inconnues.

En 1887, il entreprend une carrière de chef d'orchestre, dirigeant ses oeuvres. En 1891, il accepte une invitation aux États-Unis ; c'est une tournée triomphale. Le 5 mai, il participe à l'inauguration du Carnegie Hall. Cette soirée est suivie de plusieurs autres performances. Malgré tous ses succès, notamment avec la Dame de pique, Tchaïcovsky éprouve une profonde mélancolie. Il travaille à sa Sixième Symphonie (étant reconnue comme un chef-d'oeuvre).

Il meurt le 6 novembre 1893, neuf jours après sa première représentation de sa Sixième Symphonie (la Pathétique). Plusieurs musicologues voient dans cette oeuvre, créée consciemment, la composition de son propre Requiem. Officiellement, il serait mort des suites du choléra, comme sa mère. Mais, officieusement, on dit qu'il se serait suicidé.

En 1969 le film russe Tchaïkovsky reçoit un Academy Award pour le meilleur film étranger.


Quelques titres

- Concerto pour piano no 1 (1874)
- Le Lac des cygnes (1875-76)
- la Belle au bois dormant (1888-89)
- Casse-Noisette (1892)
- la Sixième, baptisée Pathétique par son frère (1893)
- des concertos pour piano, violon
- de nombreuses pièces et plus de cent mélodies.

de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.





Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports