Thrse Casgrain
Thérèse Casgrain
    La pause lecture 2002     Accueil
La véritable libération de la femme ne pourra pas se faire sans celle de l'homme. Au fond, le mouvement de libération des femmes n'est pas uniquement féministe d'inspiration, il est aussi humaniste. (Thérèse Casgrain)


Histoire

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Thérèse Casgrain


1896 - 1981
Marie Thérèse Forget
Femme politique canadienne


Thérèse Casgrain naît à Montréal le 10 juillet 1896. Son père est politicien et homme d'affaires. En 1916, Thérèse épouse Pierre Casgrain, un avocat. Ils auront quatre enfants.

Dans les années 1920, madame Casgrain lutte pour obtenir le suffrage féminin. Au Québec, les femmes auront finalement droit de vote en 1940.

Elle préside la Ligue des droits de la femme de 1928 à 1942. De 1942 à 1962, elle tente en vain de se faire élire autant au fédéral qu'au provincial.

En 1951, Thérèse Casgrain est choisie chef de l'aile québécoise du parti Commonwealth coopératif fédéré (CCF). Le nom est changé pour Le Pari social démocratique du Québec en 1955. Elle est par la suite présidente du parti NPD au Québec.

En 1967, elle crée la Fédération des femmes du Québec, destinée à coordonner les différentes organisations féminines. À partir de 1969, elle préside l'Association des Consommateurs du Canada.

En 1970, Pierre Elliot Trudeau, premier ministre du Canada, invite madame Casgrain à siéger au Sénat. Elle doit prendre sa retraite après neuf mois, l'âge de la retraite obligatoire d'un sénateur étant 75 ans. Elle se dit contre la retraite obligatoire, peu importe l’emploi.

Elle consacre sa dernière décennie à lutter pour le droit des femmes et des consommateurs.

Madame Thérèse Casgrain décède le 3 novembre 1981



 


Mentions légales et information sur les cookies.




Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports