La pause lectureLes apéros sont des verres de contact. (Antoine Blondin) Accueil


Divers

10 titres au hasard

Liste complète


Quart d'heure quotidien



Verre soufflé



Le soufflage du verre est la technique qui consiste à souffler dans une canne (tube) au bout duquel se trouve une masse de verre non solidifié (paraison) pour lui donner du volume.

Au sortir du four, la paraison peut être colorée en la roulant dans des oxydes métalliques de couleurs différentes. La couleur est étendue à l'aide d'une pincette. La couleur est ensuite recouverte d'une deuxième couche de verre

Différentes manipulations sont effectuées pendant le travail de l'objet. La canne est tournée horizontalement et verticalement pour élargir et allonger la pièce. La pièce est réchauffée à l'occasion pour améliorer sa malléabilité. L'artiste utilise un papier humide ou une cuiller en bois humide, appelé mouillette, et d'autres outils (fers) afin de modeler la surface.

Lorsque la forme désirée est obtenue, la pièce est soudée à la base à une canne dont le bout est en verre (pontil) puis séparée de la canne vide. Reste à travailler le col en le chauffant et lui donnant une forme particulière (évasée, allongée...). C'est ensuite le moment de souder une anse ou autre décoration.

On sépare enfin la pièce du pontil et la dépose dans un « four à temporiser » où elle refroidira en plusieurs heures.


Moule

Certaines formes de verre soufflé sont réalisées à l'aide d'un moule. La paraison est déposée dans un moule. Le soufflage permet au verre de prendre la forme du moule.

Aujourd'hui, l'industrie utilise un jet d'air mécanique afin de réaliser à l’aide de moules des éprouvettes ou certaines formes de flacon.

de Pierre Bérard

 



Mentions légales et information sur les cookies.





Alimentation Histoire
AuteursJournée
Chanteurs, eusesLa Terre
CinémaLieux à visiter
CompositeursMaison et autour
Corps humainPeintres
DiversSanté
Faune et floreSciences
GéographieSports