La pause lecture     Accueil




Pluie



La pluie survient lorsque les gouttelettes d'eau ou les cristaux formant le nuage deviennent trop lourds pour demeurer en suspension dans l'atmosphère.

L'air chaud, plus léger que l'air froid, s'élève vers l'atmosphère. L'humidité à la surface de la Terre, particulièrement au-dessus des étendues d'eau, est entraînée par l'air chaud. En refroidissant pendant l'ascension, l'humidité se condense en fines gouttelettes. Le nuage se forme.

Le nuage est formé de cristaux de glace (-41°C) et de gouttelettes d'eau. La vapeur des gouttelettes se transfère aux cristaux. Le poids des cristaux augmente jusqu'à provoquer leur chute vers la surface de la Terre.

Le type de précipitation dépend de la température rencontrée pendant la chute des cristaux. Si la température est plus grande que zéro, les cristaux fondent et tombent sous forme de pluie. Selon la température, les précipitations seront sous forme de pluie, de bruine, de grêle, de grésil ou de neige.

La pluie verglaçante survient lors d'une journée soudainement très douce en hiver. L'air chaud entre les nuages et le sol transforme la neige en pluie. La pluie gèle au contact du sol gelé.

On évalue la quantité de pluie tombée à l'aide d'un pluviomètre. Le pluviomètre est constitué d'un récipient qui se vide automatiquement lorsque plein et enregistre la quantité d'eau reçue pendant un laps de temps. Un litre d'eau par mètre carré correspond à 1 mm de pluie. Pour mesurer la quantité de neige, elle est fondue avant d'être mesurée par le pluviomètre.

En tombant, la pluie se charge d'éléments polluants d'origine industrielle ou naturelle (volcan). On nomme « pluie acide » la pluie chargée d'ions acides (sulfuriques, nitriques). La pluie acide est nuisible à la végétation, la vie marine et les bâtiments.

La consommation de l'eau de pluie nécessite un traitement.



 

Quart d'heure quotidien







Mentions légales, information sur les cookies